Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : Pourquoi pendant et après il faut prendre sa tension

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 4 jours
Journal of the American Heart Association
Les réponses de la pression artérielle à l'exercice sont des marqueurs significatifs du risque de mortalité chez les adultes jeunes pou plus âgés (Visuel AdobeStock_22375034)

Une pression artérielle plus élevée pendant l'exercice et un retour à la normale retardé après l'exercice, sont associés à un risque plus élevé d'hypertension, de maladie cardiovasculaire et de décès chez les adultes d'âge moyen à plus âgés. Cette étude de l’École de médecine de l'Université de Boston (BUSM), présentée dans le Journal of the American Heart Association, intéressera tous les sportifs : les réponses de la pression artérielle à l'exercice sont des marqueurs significatifs du risque de mortalité chez les adultes jeunes pou plus âgés.

La prise de tension pendant et après l'exercice permet de détecter le  risque d’HTA, de MCV ou de décès associé

Pourtant, jusque-là, peu d'études ont examiné les associations entre les variations de la pression artérielle en réponse à un exercice aérobie et le risque cardiovasculaire et de décès plus tard dans la vie. L’équipe de Boston évalue ici ces changements à partir des données de 2.000 participants à la Framingham Heart Study (âge moyen 58 ans, 53% de femmes). Ces participants ont été suivi pour évaluer si ces changements de pression artérielle étaient prédictifs d’un risque particulier d'hypertension (HTA), de maladie cardiovasculaire (MCV) ou de décès.

  • Une pression artérielle systolique et une pression artérielle diastolique plus élevées associées à un risque accru de développer l’HTA ;
  • des retards de récupération des 2 types de pression artérielle après l'exercice sont également associés à un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire et de décès.

 

Ainsi, on oublie trop souvent que la tension artérielle, au cours de l’exercice, fournit des informations clés

sur le risque de maladie cardiovasculaire. Pourtant ces données devraient être utilisées pour détecter les personnes à risque d’HTA, de MCV ou de décès associé. L’auteur principal de l’étude, le Dr Vanessa Xanthakis, professeur de médecine et de biostatistique au BUSM recommande aux sportifs de prendre régulièrement leur tension, de communiquer à leur médecin ses changements pendant et après l'exercice et de poursuivre un mode de vie sain !

Autres actualités sur le même thème