Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE et FONCTION COGNITIVE: Peut-on parler de fibrofog?

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 1 semaine
NFA

La déficience cognitive est fréquemment citée par les patients atteints de fibromyalgie, comme plus handicapante même que les symptômes de douleur ou autres symptômes physiques. Parmi ces effets dévastateurs, les troubles de la mémoire à court et à long terme, une moindre capacité d’attention et de concentration, une difficulté à trouver les mots justes. Une recherche de la National Fibromyalgia Association et de l'Université du Michigan confirme l’association de ce « fibrofog » avec la maladie.

La recherche confirme le dysfonctionnement cognitif chez les patients fibromyalgiques et appelle les médecins et les scientifiques à tenir compte de ces symptômes cognitifs, et à faire le bon diagnostic en les associant, le cas échéant à la fibromyalgie.


La recherche constate que les patients atteints, appariés pour l'âge à des témoins « sains », vont obtenir de moins bons scores aux tests de plusieurs types différents de fonctions cognitives :

· se rappeler moins de mots d'une liste de mots à mémoriser, ou mettre plus de temps à rappeler leurs souvenirs.

· Idem, pour la mémoire de travail ou capacité à utiliser une donnée mémorisée au cours d'une tâche ou d'un autre processus mental,

· Idem pour les tests de vocabulaire et la fluidité verbale.

20 ans de vieillissement cognitif en plus : l'étude évalue même me décalage cognitif des patients atteints de fibromyalgie vs témoins sains : les performances cognitives des patients dont comparables, écrivent les auteurs, à celles d'adultes sains mais plus âgés de 20 ans. Cependant, les chercheurs constatent une différence importante entre les patients fibromyalgiques et les témoins plus âgés. Les personnes âgées sont généralement plus lentes que les jeunes adultes aux tests cognitifs qui mesurent la rapidité de traitement de l'information. Cette baisse de vitesse de traitement contribue à expliquer de nombreux autres symptômes du vieillissement cognitif. Cependant sur ce point, les patients atteints de fibromyalgie apparaissent plus rapides que les adultes plus âgés, et en fait, font même aussi bien que les témoins sains du même âge. Cela suggère que la cause de ces déficiences cognitives observées dans la fibromyalgie est peu probablement l'âge ou le vieillissement « normal ».

Comorbidités mentales et dysfonctionnement cognitif : Les chercheurs ont regardé la relation entre ce dysfonctionnement cognitif observé dans la fibromyalgie et les autres troubles de santé mentale fréquemment rencontrés en association, comme la dépression par exemple. Ce dysfonctionnement cognitif pourrait-il être une conséquence de la dépression ? La question se pose. Mais les résultats montrent que ce n'est pas le cas : les patients de l'étude avaient été soigneusement sélectionnés pour exclure toute dépression clinique. Et lorsque certains participants présentent ou rapportent plus de symptômes de dépression, les chercheurs montrent que ces symptômes n'ont aucun impact sur la performance ou les problèmes cognitifs.

Troubles du sommeil et dysfonctionnement cognitif : parmi les symptômes fréquemment éprouvés par les patients atteints, les troubles du sommeil, qui peuvent, on le sait avoir une incidence sur la performance cognitive. A partir de participants porteurs de moniteurs d'activité permettant d'évaluer le nombre de réveils et l'activité nocturne, les chercheurs confirment une durée de sommeil réduite chez leurs participants, mais, encore une fois, cette mesure du sommeil n'est aucunement liée à la performance cognitive.

Douleur et dysfonctionnement cognitif : En fait, le seul symptôme qui s'avère lié à la performance cognitive est la douleur, en particulier perçue et auto-déclarée par le patient. A voir, si une meilleure gestion de la douleur chronique permettrait de rétablir la performance cognitive ?

Les patients sont globalement conscients des troubles de leur mémoire, relatent également les chercheurs : « les patients atteints de fibromyalgie estiment qu'ils ont perdu en capacité de mémoire, accordent plus d'importance que les témoins sains au fait d'avoir « une bonne mémoire », sont plus soucieux d'obtenir de bons scores aux tests de mémoire, développent plus de stratégies pour « retrouver la mémoire ».

Les plaintes des patients sont fondées, concluent les auteurs : il y a un réel dysfonctionnement cognitif associé à la fibromyalgie et qui ne tient pas à des troubles tels que la dépression, du sommeil, à l'anxiété ou à la fatigue.

Cognitive Function & Fibromyalgia et Arthritis et Rheumatism Cognitive Function in Fibromyalgia Patients

Plus de 30 études sur la Fibromyalgie

Lire aussi : FIBROMYALGIE: Du magnésium pour calmer la douleur et éclaircir le cerveau-

Autres actualités sur le même thème