Vous recherchez une actualité
Actualités

OSTÉOPOROSE : Des probiotiques pour consolider les os

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 semaines
Journal of Internal Medicine
Les probiotiques pourraient bien contribuer à renforcer les os, en particulier des personnes âgées

L'importance du microbiome intestinal pour le métabolisme osseux chez la souris a déjà été documenté, mais aucune étude n’a encore été menée chez l’Homme. Cette nouvelle recherche révèle Lactobacillus reuteri (L. reuteri 6475) efficace à augmenter la densité minérale osseuse du squelette humain. Ainsi, les probiotiques pourraient bien contribuer à renforcer les os, en particulier des personnes âgées, conclut cette étude, présentée dans le Journal of Internal Medicine.

 

La perte de densité osseuse ou de solidité des os fait partie du vieillissement normal. Cette perte de densité osseuse est plus fréquente chez les femmes après la ménopause en raison de la baisse des niveaux de l'hormone féminine œstrogène, qui contribue à protéger la solidité des os. Si la densité osseuse diminue trop, on « parle » d’ostéoporose, qui entraîne un risque accru de fracture osseuse, plus fréquemment du poignet ou de la hanche. L’objectif de cette équipe des universités de Göteborg et de Sahlgrenska (Suède) et de l’Université de Copenhague, était donc de savoir si la prise de probiotiques pouvait contribuer à maintenir la santé osseuse particulièrement les personnes âgées à risque d’ostéoporose.

 

L’étude est menée auprès de 90 femmes âgées de 75 à 80 ans à faible densité minérale osseuse réparties pour recevoir un supplément probiotique ou un placebo identique en apparence. Lactobacillus reuteri était le probiotique choisi, de précédentes recherches chez l’animal ayant documenté la souche comme efficace à stimuler aussi la croissance des cellules osseuses. A 1 an, la densité osseuse des participantes a été réévaluée. L’analyse montre que :

 

  • Certes les participantes des 2 groupes accusent une perte supplémentaire de densité minérale osseuse,
  • mais les participantes du groupe « probiotique » perdent un peu moins de densité osseuse que les participantes témoins : précisément, ces participantes présentent une perte moyenne de densité osseuse de 0,83% au cours de la période d'étude vs une perte de 1,85% chez les femmes du groupe placebo.
  • En moyenne, la différence entre les deux groupes est estimée à 1,02%.

 

 

L’effet bénéfique peut sembler minime en regard des médicaments utilisés pour traiter l'ostéoporose (bisphosphonates). Cependant l'utilisation de probiotiques peut réduire le risque d'effets secondaires rares associés à l'utilisation à long terme de ces médicaments. Ce petit changement fera-t-il une différence significative dans la vie quotidienne d'une personne âgée et aura-t-il un impact significatif sur le risque de fractures ? Cela reste à démontrer.

Et même si l’effet est considéré comme significatif, il s’agit de préciser à quel âge les femmes (et les hommes ?) devraient débuter cette supplémentation.  

Autres actualités sur le même thème