Vous recherchez une actualité
Actualités

RHUMATISMES : Moins de réticences sur l’utilisation des biosimilaires

Actualité publiée il y a 1 année 9 mois 1 jour
Arthritis & Rheumatology
Les médicaments chimiques diffèrent des médicaments biologiques car produits par synthèse chimique, ils sont constitués d’une population moléculaire homogène et reproductible du même principe actif (Source ANSM)

Comment les biosimilaires devraient-ils être utilisés pour traiter les maladies rhumatismales ? Ces produits « biosimilaires » ou interchangeables avec un produit biologique homologué sont très prometteurs pour le traitement de diverses affections médicales telles que les maladies rhumatismales, et sont souvent moins coûteux. L'American College of Rheumatology (ACR) publie son livre blanc sur l’intérêt de l'utilisation des biosimilaires en pratique clinique pour traiter l'arthrite et autres conditions rhumatologiques.

 

  • Les médicaments biologiques sont produits à partir ou dérivés d’une cellule ou d’un organisme vivant (ex : vaccins, facteurs de croissance ou produits dérivés du sang).
  • Les médicaments chimiques diffèrent des médicaments biologiques car produits par synthèse chimique, ils sont constitués d’une population moléculaire homogène et reproductible du même principe actif, alors que les médicaments biologiques comportent une population mixte de la molécule active sous des formes variantes (voir Schéma).
  • Les médicaments biosimilaires sont, comme leur nom l’indique, similaires à un médicament biologique déjà approuvé, c’est-à-dire qu’ils présentent les mêmes propriétés physico-chimiques et biologiques, le même principe actif et la même forme pharmaceutique que le médicament biologique de référence. Cependant, le mode de production des médicaments biologiques, complexe en raison de la variabilité des sources de production, peut impacter leurs propriétés cliniques.

 

Médicaments biologiques et médicaments biosimilaires sont 2 types de médicaments issus de la biotechnologie, l’un médicament de référence, autorisé depuis plus de 8 ans dans l’UE (ex : Enbrel, Humira, Simponi et Remicade), l’autre, médicament qui souhaite être déclaré biosimilaire au médicament de référence (ex Remsima pour Remicade ou Benepali pour Enbrel).

 

 

Biosimilaires et rhumatismes : Alors qu’initialement l'ACR incitait à la prudence sur les biosimilaires, l’ACR recommande aujourd’hui leur utilisation aux professionnels de santé pour traiter les patients atteints de maladies rhumatismales. « Alors que les biosimilaires ont été utilisés avec succès en Europe, qu’ils disposent aujourd’hui de données rigoureusement acquises en faveur d'une utilisation plus large, l'ACR est prête à reconsidérer sa position. Une meilleure communication des laboratoires vers les pharmaciens et les patients sera essentielle pour soulager les réticences et le scepticisme mais nous sommes optimistes sur le fait que l'utilisation des biosimilaires améliorera l'accès des patients aux agents biologiques, ce qui permettra d’assurer des soins de qualité à moindre coût pour chaque patient ».

Autres actualités sur le même thème