Vous recherchez une actualité
Actualités

FRACTURES : Des effets très prolongés ou à vie chez les personnes âgées

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 1 jour
Journal of Bone and Mineral Research
Les fractures ont un impact à long terme sur la qualité de vie des personnes âgées

Les fractures ont un impact considérable et à long terme sur la qualité de vie des personnes âgées, démontre, sans surprise, cette étude d’une équipe de la McMaster University (Canada), présentée dans le Journal of Bone and Mineral Research. Au-delà des effets très néfastes pour les patients, les dépenses de santé associées aux différentes conséquences des fractures, dont les dépenses liées à la perte d'autonomie et à la dépendance, doivent faire réfléchir les politiques aux stratégies permettant de prévenir ce risque chez les plus âgés.

 

Si l'impact à court terme des fractures sur la fragilité et la qualité de vie des personnes âgées est déjà bien documenté, cette étude se concentre sur leurs effets à long terme et révèle que la plupart du temps, ces effets durent jusqu'à la fin de la vie.

 

Des effets prolongés et parfois à vie, en particulier chez les femmes : précisément, les chercheurs canadiens ont regardé l’effet sur la qualité de vie des personnes âgées de 50 ans et plus, via l’analyse des données de 7.753 personnes (2187 hommes et 5566 femmes) participant à la Canadian Multicentre Osteoporosis Study (CaMos) et suivies sur 10 ans. La qualité de vie liée à la santé (QVLS) a été évaluée à l’aide d’une échelle reconnue, à l’inclusion et à la fin de l’étude. Les fractures ont été enregistrées au cours des 10 ans de suivi et qualifiées en fonction de leurs sites (colonne vertébrale, hanche, côtes, épaules, bassin et avant-bras). L’analyse montre en substance que :

  • les fractures de la colonne vertébrale et de la hanche sont associées à des déficits importants de qualité de vie liée à la santé ;
  • ces mêmes fractures sont également associées à un impact négatif sur la mobilité, les soins auto-administrés et la déambulation ;
  • les fractures survenues plus tardivement (peu de temps avant l'évaluation de fin du suivi) sont associées à un impact plus significatif sur la qualité de vie, vs les fractures survenues longtemps avant, sauf pour la fracture de la hanche dont les déficits associées perdurent la plupart du temps sur plus de 5 ans ;
  • les fractures multiples de la hanche, de la colonne vertébrale et des côtes entraînent un impact plus significatif sur la qualité de vie des femmes : les femmes ayant subi une fracture de la hanche ne retrouvent ainsi jamais leur score de qualité de vie d’avant.

 

 

En synthèse, l’analyse suggère que les fractures simples et multiples de la hanche, ainsi que les fractures multiples de la colonne vertébrale et des côtes, ont l'impact le plus important et le plus durable sur la qualité de vie de ces personnes âgées.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages