Vous recherchez une actualité
Actualités

GÉNÉRATION 100 : Plus d’exercice physique intense, plus de vie en bonne santé

Actualité publiée il y a 2 jours 17 heures 36 min
BMJ
La pratique de l’exercice c’est un peu comme la nutrition : pratiquer puis se tenir ensuite à un programme d’exercice apporte des bénéfices considérables en termes de santé mais aussi de bien-être et de qualité de vie (Visuel Adobe Stock)

Cette nouvelle analyse des données de la cohorte Generation 100 non seulement confirme les bénéfices de la pratique de l’exercice pour la santé des plus âgés, mais encourage, lorsque c’est possible, à la pratique régulière d’un exercice à haute intensité. De nouvelles données présentées dans le British medical Journal qui confirme ainsi un effet marqué de l’exercice intense sur la forme physique, le bien-être général mais aussi la durée de vie en bonne santé, des personnes de plus de 70 ans.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

On suit depuis 6 ans la cohorte Generation 100, composée de participants d’âge avancé et qui porte sur les effets de l’exercice sur la santé. Ses premières analyses ont confirmé sans ambiguïté que la pratique de l’exercice c’est un peu comme la nutrition : pratiquer puis se tenir ensuite à un programme d’exercice apporte des bénéfices considérables en termes de santé mais aussi de bien-être et de qualité de vie. Chaque analyse des données de Generation 100 rappelle ainsi le besoin de programmes d’exercice adaptés aux plus âgés, à leurs capacités mais aussi à leurs préférences. Cette nouvelle analyse va plus loin en suggérant que si l'exercice en général est bénéfique à la santé des personnes âgées, une pratique régulière et à haute intensité apporte un effet positif supplémentaire.

Plus de 70 ans ? Un exercice régulier et de haute intensité peut (ou devrait) être envisagé

Tout est question d’adaptation, explique l’auteur principal, Dorthe Stensvold, professeur au Cardiac Exercise Research Group (CERG) de la Norwegian University of Science and Technology (NTNU), qui suite la Generation 100 study depuis un certain temps maintenant. Cette nouvelle analyse que la pratique d’un exercice n’a finalement pas de limite de régularité et d’intensité particulière, tant qu’elle reste adaptée aux capacités et à l’état de santé de la personne âgée.

 

Exercice intense et qualité de vie : l'exercice intense peut-il vraiment apporter aux personnes âgées une vie plus longue et en meilleure santé ?  « Parmi la plupart des personnes âgées de 70-77 ans en Norvège, 90% survivront aux 5 prochaines années. Dans l'étude Generation 100, plus de 95% des 1.500 participants (qui pratiquent l’exercice) ont survécu ! ». Dans cette cohorte, les participants ont été répartis de manière complètement aléatoire en 3 groupes de pratique de l’exercice, au départ de l'étude en 2012.

  1. Un des 3 groupes a été affecté au HITT ou exercice à haute intensité à raison de 2 séances par semaine ;
  2. un autre groupe s'entraîne à une intensité constante et modérée pendant 50 minutes également 2 fois par semaine ;
  3. un troisième groupe ou groupe témoin observe les recommandations des autorités sanitaires (soit 150 minutes d’activité physique modérée/semaine).

Cette nouvelle analyse constate que :

  • la qualité de vie physique et mentale est meilleure, après 5 ans, dans le groupe qui pratique l’exercice à haute intensité. « Cet entraînement par intervalles à haute intensité a un grand effet positif sur la forme physique », ajoutent les chercheurs.

 

Exercice intense et durée de vie : ce type d'exercice intense prolonge-t-il la vie dans une plus grande mesure que l'exercice modéré ?

Dans le groupe d'entraînement HIIT, 3% des participants sont décédés dans les 5 années de suivi vs 6% dans le groupe exercice modéré et 4,5% dans le groupe témoin. La différence n'est pas statistiquement significative, mais la tendance est claire commentent les auteurs qui recommandent un entraînement à haute intensité pour les personnes âgées, lorsque ce type d’exercice est adapté à leur état de santé. Le résultat obtenu par le groupe témoin peut surprendre cependant les chercheurs précisent que ces participants se sont entraînés plus qu’ils ne l’avaient imaginé au début de l’étude : « Une personne sur 5 dans ce groupe s'est entraînée régulièrement à haute intensité et a fini, en moyenne, à faire plus d'entraînement à haute intensité que les participants du groupe modéré ».

 

Alors l'exercice prolonge-t-il vraiment la durée de vie ? Les chercheurs répondent ici par un « oui franc » avec un biais possible néanmoins dans cette analyse : les personnes qui se sont inscrites pour participer à Generation 100 avaient probablement une motivation élevée au départ. Mais normalement, on estime à 20% la baisse de condition physique sur une période de dix ans chez des personnes âgées d’environ 70 ans. Or les participants de Generation 100 sont parvenus à maintenir dans l’ensemble leur condition physique.

«Nous constatons un effet moindre de l'âge sur le niveau de forme physique des personnes qui pratiquent l'exercice régulièrement et à haute intensité". Précisément, la tension artérielle, le tour de taille, le taux de cholestérol et la fréquence cardiaque au repos ont beaucoup moins augmenté chez les participants qui ont pratiqué l’exercice intense.

Mais l’exercice à haute intensité, « c’est quoi » ?

Un entraînement qui fait transpirer et vous essouffle.

Autres actualités sur le même thème