Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE : Le patch vaccinal universel, c’est pour demain ?

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 4 heures
Advanced Healthcare Materials
De plus, sous forme de patch, un tel vaccin permettrait une couverture optimale en population générale.

Le développement d'un vaccin universel contre la grippe est une stratégie idéale pour éliminer les menaces pour la Santé publique des épidémies et des pandémies de grippe. De très nombreuses équipes planchent depuis des années sur ce concept de vaccin universel antigrippal et pour cause, ciblé pour chaque saison sur les souches en circulation, le vaccin de l’année a des difficultés à apporter une protection optimale. De plus, sous forme de patch, un tel vaccin permettrait une couverture optimale en population générale. Cette équipe de la Georgia State University franchit une étape importante car son candidat protège contre pas moins de 6 virus grippaux.

 

La grippe, une maladie respiratoire contagieuse causée par des virus grippaux, est aussi la principale cause de décès par infection. Les vaccins contre la grippe saisonnière sont inefficaces à prévenir les flambées de grippe. Un vaccin antigrippal universel éliminerait le besoin de vaccination annuelle et offrirait une protection universelle contre toutes les souches grippales. De plus, une administration sous forme de patch à microaiguilles permettrait d'élargir la vaccination au plus grand nombre.

1 vaccin vs 6 souches

C’est un nouveau vaccin à double couche de nanoparticules qui combine 2 protéines grippales majeures (M2e et NA (neuraminidase)). Le candidat montre ici une capacité de protection large et durable contre le virus de la grippe chez la souris, ce qui apparait comme une preuve supplémentaire du concept de vaccin universel contre la grippe. En effet, les souris vaccinées avant d'être exposées au virus se sont révélées protégées contre 6 souches différentes du virus et cela durant les 4 mois de suivi de l’étude. Cette combinaison unique de nanoparticules pourrait, suggèrent les chercheurs, « protéger les humains contre différentes souches du virus de la grippe ».

 

Le vaccin à double couche utilise M2e comme noyau et NA à la surface :

  • La protéine M2e du virus de la grippe se trouve dans toutes les souches, chaque souche ayant une version très similaire. La protéine a muté très lentement au fil du temps.
  • La protéine NA se trouve à la surface du virus de la grippe et a également muté beaucoup plus lentement que les autres protéines du virus de la grippe. Alors que de nombreux candidats vaccins antigrippaux ne se sont pas concentrés sur NA, sans doute parce que l'hémagglutinine (HA) est plus dominante, la protéine NA devient un antigène de plus en plus ciblé par la recherche. D’autant que la protéine HA mute très rapidement, c'est l'une des raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe saisonnière doivent être adaptés chaque année par les scientifiques.

 

 

Il faudra encore de nombreuses études puis des essais cliniques pour valider ce candidat, cependant les chercheurs prévoient déjà de charger ce vaccin à double couche de nanoparticules sur des patchs à micro-aiguilles pour une vaccination cutanée simplifiée...

Autres actualités sur le même thème