Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et SOMMEIL : Moins de décubitus dorsal c'est bénéfique à la santé fœtale

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 1 semaine
Journal of Clinical Sleep Medicine
Une réduction du temps de sommeil passé sur le dos entraîne des améliorations immédiates dans les paramètres maternels et fœtaux

Une thérapie de sommeil pendant la grossesse peut favoriser la santé maternelle et fœtale : il s’agit de réduire, ici avec l’aide d’un dispositif expérimental (voir visuel), le sommeil en décubitus dorsal en fin de grossesse. Cette recherche d’une équipe de la School of Nursing and Midwifery (Adélaïde, Australie), présentée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine montre que cette réduction du temps de sommeil passé sur le dos entraîne des améliorations immédiates dans les paramètres maternels et fœtaux.

 

Pour cette thérapie portant sur la position du sommeil, les chercheurs ont utilisé un dispositif expérimental, PrenaBelt, une ceinture capteur de position du corps. Selon les auteurs, la plupart des femmes enceintes passent spontanément en effet environ 25% de leur temps de sommeil en position couchée sur le dos, ce qui peut constituer un facteur de risque de mortinatalité et de faible poids de naissance. Cette relation peut être liée en partie à une exacerbation des troubles respiratoires du sommeil et à une privation d'oxygène chez le fœtus lorsqu'il dort lui-même sur le dos. Enfin, la thérapie positionnelle est une méthode déjà démontrée comme efficace pour réduire le temps de sommeil en décubitus dorsal chez les adultes souffrant de troubles respiratoires du sommeil. Cette étude a donc regardé son intérêt chez les femmes enceintes, avec l’aide d’un dispositif capable de réduire le temps de sommeil sur le dos sans entraver la durée ou la qualité du sommeil de la mère.

Pour cette thérapie portant sur la position du sommeil, les chercheurs ont utilisé un dispositif expérimental, PrenaBelt, une ceinture capteur de position du corps.

 

L'étude menée auprès de 25 femmes en bonne santé en fin de grossesse (entre 32 et 38 semaines) a évalué un certain nombre de paramètres maternels et fœtaux, durant 2 nuits consécutives de sommeil à la maison, une nuit sans dispositif et une nuit avec. L’analyse des différentes données recueillies montre que :

  • le temps médian passé à dormir en décubitus dorsal avec ce dispositif peut être significativement réduit de 48,3 minutes pendant la nuit de contrôle à 28,5 minutes pendant la nuit d'intervention ;

 

  • cette réduction du temps de sommeil sur le dos entraîne des améliorations immédiates dans les paramètres maternels et fœtaux dont une augmentation du seuil de saturation maternel en oxygène, une diminution du seuil de désaturation ainsi qu’une réduction des ralentissements du rythme cardiaque fœtal.
  • les participantes dorment tout aussi confortablement avec ce dispositif autour de leur taille qui les empêche de dormir sur le dos.

 

L’auteur principal, Jane Warland, professeur à la School of Nursing and Midwifery conclut que « cette thérapie de position du sommeil chez les femmes enceintes peut réduire le sommeil en décubitus en fin de grossesse avec des effets bénéfiques sur la santé maternelle et fœtale sans impact significatif sur la perception de la qualité du sommeil ».

 

Les auteurs précisent néanmoins que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer davantage les risques et les avantages de la thérapie « positionnelle » en fin de grossesse.

Autres actualités sur le même thème