Vous recherchez une actualité
Actualités

APNÉE: Et si la position du sommeil pouvait tout changer?

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 3 semaines
Chest

Surélever le haut du corps facilite l’ouverture des voies aériennes supérieures pendant le sommeil. Un conseil tout simple pour réduire les symptômes du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) qui nous est apporté par cette étude d’une équipe du Massachussetts General Hospital, en particulier à destination des femmes enceintes, objet de l’étude. Des conclusions présentées dans la revue Chest, à expérimenter.

Améliorer la fonction des voies respiratoires chez les femmes après l'accouchement, sans altérer la qualité de leur sommeil peut sembler une fenêtre d'étude étroite. Cependant, l'incidence des décès maternels est imputable à la grossesse dans 10 à 13 cas sur 100.000 et 0,8 à 1,7% de ces cas sont imputables à l'anesthésie, en particulier en raison d'une obstruction post-partum des voies respiratoires. L'objectif des chercheurs était donc, au départ, de trouver le moyen de prévenir ce type de décès. «Les femmes qui dorment avec le haut du corps surélevé à 45 degrés dans les jours suivant l'accouchement peuvent réduire considérablement leur risque d'obstruction post-partum des voies respiratoires, un symptôme de SAOS qui suit immédiatement l'accouchement », explique le Dr Matthias Eikermann, auteur de l'étude, directeur du département anesthésie, soins intensifs et prise en charge de la douleur du Massachusetts General Hospital.


L'étude a porté sur 55 patientes dont la capacité respiratoiresa été évaluée. 30 participantes ont passé une polysomnographie dans les deux positions du corps. L'étude montre que l'élévation du haut du corps réduit considérablement le niveau d'apnée-hypopnée (diminution de l'amplitude respiratoire) pendant le sommeil. Le SAOS diagnostiqué chez 20% des participantes en post-partum s'avère traité avec succès avec cette position surélevée. Ni la durée, ni la structure du sommeil ne sont affectées par l'élévation du haut du corps.

La position du corps en cause dans un cas sur 2 de SAOS: Ainsi, si l'incidence du SAOS n'est pas la plus élevée chez les jeunes mères, elle concerne tout de même près de 5% des femmes durant leur grossesse. Ce syndrome va devenir de plus en plus sévère au fil de la grossesse et pourra persister dans la période post-partum. Au-delà des femmes enceintes, la position du corps est en cause chez plus de 50% des patients atteints de SAOS. Surélever le haut du corps permet de faciliter l'ouverture des voies aériennes supérieures. Et, en ce qui concerne les femmes enceintes, une position surélevée peut être suffisante pour améliorer le syndrome lié à la grossesse.

Une alternative peu compromettante de traitement, donc, et dont l'efficacité est ici démontrée pendant la période post-partum.

Source: Chest 2015. doi:10.1378/chest.14-2973 Elevated upper body position improves pregnancy-related obstructive sleep apnea without impairing sleep quality or sleep architecture early after delivery

Plus d'études sur le SAOS

Autres actualités sur le même thème