Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GROSSESSE : Un gros bébé annonce un futur diabète ?

Actualité publiée il y a 10 mois 1 semaine 3 jours
SMFM et AJOG
Les femmes enceintes qui accouchent de gros bébés encourent un risque accru de développer un diabète plus tard dans la vie (Visuel Adobe Stock 21639959)

Cette étude menée à l’Ohio State University révèle que les femmes enceintes qui accouchent de gros bébés encourent un risque accru de développer un diabète plus tard dans la vie. Ces nouvelles données présentées lors de la réunion annuelle de la Society for Maternal-Fetal Medicine (SMFM), The Pregnancy Meeting™, et publiée dans l'American Journal of Obstetrics & Gynecology (AJOG), engagent à considérer les soins de grossesse dans la continuité des résultats de santé des femmes, et donc à plus long terme.  

 

De nombreuses études ont déjà suggéré que le diabète pendant la grossesse ou diabète gestationnel expose la femme enceinte à un risque accru de diabète de type 2 plus tard dans la vie. Le diabète gestationnel est également une cause connue de bébés de grande taille pour l'âge gestationnel, soit dont le poids est supérieur à 90 % du poids moyen des bébés du même âge gestationnel. Ces bébés de grande taille pour l'âge gestationnel sont plus susceptibles d'être admis en unité de soins intensifs néonatals (USIN) et présentent un risque accru de complications de santé plus tard dans la vie, notamment l'obésité et le diabète de type 2.

 

Cependant, cette étude est la première à montrer qu’une femme exempte de diabète gestationnel mais qui donne naissance à un bébé de grande taille pour l'âge gestationnel encoure également un risque plus élevé de diabète plus tard dans la vie.

Un risque accru de prédiabète ou de diabète de type 2 10 à 14 ans plus tard

L’analyse des données de l'étude observationnelle HAPO (Hyperglycemia and Adverse Pregnancy Outcome) qui a suivi la tolérance de femmes au cours de leur 3è trimestre de grossesse et examiné l'association entre le diabète gestationnel et les résultats à long terme de santé des femmes enceintes et de leurs enfants, plus tard dans la vie, révèle que : .

  • parmi les 4.025 participantes exemptes de diabète gestationnel, 13 % ont mis au monde un bébé de grande taille pour l'âge gestationnel ;
  • 8 % ont mis au monde un bébé de petite taille l'âge gestationnel ;
  • 79 % un bébé normalement développé.
  • 10 à 14 ans après l'accouchement, 20 % des femmes participantes ont reçu un diagnostic de prédiabète ou de diabète ;
  • L’incidence du prédiabète ou du diabète est plus élevée chez les femmes ayant eu un bébé de grande taille pour l'âge gestationnel vs celles qui ont mis au monde un bébé de petite taille (15 %) ou de taille normale (20 %) ;
  • le risque accru de diabète et de prédiabète « plus tard dans la vie » chez un nourrisson de grande taille pour l’âge gestationnel vaut toujours après prise en compte des facteurs de confusion possibles, dont les facteurs de risque de diabète de type 2, tels que l'âge, l'obésité, l'hypertension artérielle et les antécédents familiaux de diabète.

 

« Très souvent, en pratique clinique, lorsque nous voyons de gros bébés et que la mère ne souffre pas de diabète gestationnel, nous n’envisageons pas les conséquences possibles sur la santé de la mère plus tard dans la vie », conclut l'auteur principal, le Dr Kartik K. Venkatesh, clinicienne en médecine materno-fœtale et professeur d'obstétrique et de gynécologie à l'université de l'Ohio.

 

Compte-tenu des conséquences à long terme possibles sur la santé de la mère, même exempte de diabète durant la grossesse, nous devrions mieux intégrer ces facteurs dans une perspective à plus long terme de la santé de la Femme.  

 

« Il s’agit donc de cesser de considérer les soins de grossesse comme des soins épisodiques et d’établir des liens entre la grossesse et les résultats de santé à long terme chez les mères et les enfants afin d'avoir une vue d'ensemble ».

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Pédiatrie
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème