Vous recherchez une actualité
Actualités

HÔPITAL: L'arrivée du patient traceur dans la certification des établissements

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 1 semaine
HAS

Garante et moteur du développement de la qualité et de la sécurité des soins à l’hôpital, la certification des établissements de santé devrait recourir prochainement à de nouvelles méthodes d’évaluation, annonce la Haute Autorité de Santé. Car la démarche actuelle est lourde pour les établissements et encore mal comprise par certains professionnels de santé. Elle devrait donc laisser place à un nouveau « mode » de certification, dès 2014, avec de nouvelles méthodes, comme la méthode dite « du patient traceur ». De quoi s’agit-il ?

La certification des établissements de santé est une procédure d'évaluation obligatoire pour les 2.650 établissements de santé. Tous les 4 ans, des professionnels de santé mandatés par la HAS réalisent les visites de certification sur la base d'un manuel, afin d'évaluer la mise en œuvre des démarches qualité et de gestion de risques de l'établissement de santé. Depuis la mise en place de la certification, les établissements de santé ont ainsi « subi » 2 évaluations. La HAS finalise donc une nouvelle version de la certification dite V2014, qui concernera les établissements au 2e trimestre 2014. La méthode du patient traceur déjà mise en œuvre dans plusieurs pays (Etats-Unis, Canada), a pour objectif d'évaluer les modalités de prise en charge d'un patient au travers de son expérience de soins, et donc à travers l'expérience du patient, les processus et l'organisation des soins. Le patient traceur est choisi par l'expert-visiteur médecin de la HAS, en concertation avec l'équipe en charge du patient (médecin, cadre, infirmière...) et en accord avec le patient. L'évaluation se déroule à partir du dossier du patient et avec les professionnels en charge du patient et inclut un entretien de l'expert-visiteur avec le patient. Cette approche permet d'évaluer la qualité, la sécurité et l'organisation des soins sous l'angle « patient ». L'approche permet donc de comprendre concrètement les étapes de soin et ainsi d'analyser l'atteinte des exigences de la certification (continuité des soins, prise en charge médicamenteuse...). Enfin, la méthode du « patient traceur », qui dure environ 2 heures et demi, prévoit aussi un entretien entre l'expert-visiteur et le patient, avec l'accord du patient. Un entretien qui ouvre à des sujets tels que le respect de l'intimité, la qualité des informations données, la prise en charge de la douleur, les conseils de bonne observance de son traitement ou l'information sur les risques d'effets secondaires..., des critères qui font partie intégrante de la qualité et de la sécurité des soins.

Autres actualités sur le même thème