Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERTENSION artérielle : 4 antihypertenseurs plutôt qu'un ?

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 4 semaines
The Lancet

Si l’hypertension artérielle est le principal facteur de risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC), elle peut n’entraîner aucun symptôme. Il s'agit donc de la prévenir et de la détecter. Cette petite étude menée chez 18 participants révèle un nouveau candidat, « 4 en 1 » comme efficace à réduire de manière importante la pression artérielle et avec peu d’effets indésirables. Il ne s'agit pas de prendre 4 fois plus de médicaments, mais 4 molécules différentes et moins dosées. Des conclusions présentées dans le Lancet, favorables à ce nouveau candidat combiné.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs de de différents instituts australiens, dont l'Université de Sydney, et de l'Université John Hopkins (US) et de l'Imperial College (UK) ont d'abord mené une revue systématique de la littérature afin de reprendre les données existantes sur l'efficacité et les effets indésirables des différents antihypertenseurs. Puis ils ont mené cet essai randomisé contrôlé auprès de 21 patients (18 ont terminé l'étude) à tension artérielle modérée à élevée, non traités jusque-là, afin de déterminer si cette pilule combinée à base de 4 antihypertenseurs (irbesartan 37·5 mg, amlodipine 1·25 mg, hydrochlorothiazide 6·25 mg, and atenolol 12·5 mg) à une dose inférieure à la normale était efficace à réduire la pression vs placebo. Les participants ont été répartis pour recevoir soit le médicament « 4 en 1 », soit à un placebo pendant 4 semaines. Cette période de traitement a été suivie d'une période neutre de 2 semaines sans traitement, avant de passer à l'autre traitement à nouveau durant 4 semaines. À 4 semaines, les chercheurs ont examiné la réduction de la pression artérielle systolique moyenne sur une période de 24 heures (la pression la plus élevée lorsque le cœur expulse le sang), les activités quotidiennes normales étant poursuivies. Les chercheurs ont également pris en compte la réduction de la pression artérielle diastolique moyenne sur 24 heures (la pression la plus basse entre les battements) et la tension artérielle diastolique diurne.


-Une pression artérielle inférieure à 135 / 85mm Hg (le seuil de la tension artérielle contrôlée) a été atteinte par 15 des 18 participants sous médicament combiné, vs 7/18 avec le placebo. Cela signifie que

-le médicament combiné s'avère 2 fois plus efficace que le placebo à permettre l'atteinte d'une pression artérielle dans la normale.

-La différence entre la pression artérielle systolique moyenne de 24 heures entre la pilule combinée et le placebo s'élève à 18,7 mm Hg,

-la différence entre la pression artérielle diastolique moyenne de 24 heures entre la pilule combinée et le placebo s'élève à 14,2 mm Hg,

-la différence entre la pression artérielle systolique moyenne entre la pilule et le placebo s'élève à 22,4 mm Hg,

-la différence entre la pression artérielle diastolique moyenne entre la pilule et le placebo s'élève à 13,1 mm Hg.

-Aucun effet indésirable sévère n'a été rapporté avec ce candidat.

Bref ces données qui suggèrent des bénéfices de cette nouvelle thérapie, avec moins d'effets indésirables qu'avec un seul antihypertenseur.

Autres actualités sur le même thème