Vous recherchez une actualité
Actualités

INCONTINENCE aux mouvements, le cas de Madame P., adepte des thés dansants

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 2 semaines
Cas Patient

Madame P., âgée de 72 ans, qui pèse 71 kg pour 1m56, est résidente en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Son meilleur moment de la semaine ? Le thé dansant du mercredi après-midi. Mais madame P. « fait » des infections urinaires à répétition et présente une incontinence urinaire d'allure mixte, avec principalement des fuites à l'effort aux changements de position. Le besoin est ressenti sous la forme d'une pesanteur pelvienne, la gêne sociale exprimée est importante et la qualité de vie fortement impactée.

Antécédents médico-chirurgicaux


· Hernie hiatale

· HTA

· Infections urinaires à répétition

· Gonarthrose droite

· Insuffisance surrénalienne

· Kyste rénal

· Diverticulose colique

· Hystérectomie totale pour fibrome

· Prothèse totale de hanche gauche

Antécédents gynéco-obstétricaux

- 2 accouchements par voie naturelle avec poids de naissance normaux (3 kg) mais travail difficile, forceps et manœuvre abdominale pour la première naissance.

- Pas de fausses couches ni d'interruption volontaire de grossesse.

- Suivi gynécologique régulier.

Traitements en cours

· Bisoprolol® (bêtabloquant utilisé pour le traitement de l'insuffisance cardiaque),

· Cortancyl® (AINS),

· Inipomp® (IPP utilisé pour le traitement des brûlures d'estomac et du reflux gastro-œsophagien),

· Doliprane®.

Recueil clinique

- La patiente se plaint d'une incontinence urinaire d'allure mixte.

- Des fuites à l'effort sont constatées aux changements de position.

- Le besoin est ressenti sous la forme d'une pesanteur pelvienne.

- La progression du besoin est urgente.

- La miction est parfois difficile et le jet urinaire ressenti faible.

- La fréquence mictionnelle diurne est de 10-12 pour 4-5 levers nocturnes.

- La sensation de vidange vésicale est incomplète.

- On ne retrouve aucun épisode de rétention des urines.

- On retrouve en revanche des infections urinaires à répétition dont une récente.

- Les troubles sont quotidiens, remontent à plus de 10 ans, mais se sont aggravés récemment.

- Depuis 3 mois, la patiente se protège jour et nuit avec des culottes de protection (« Pants ») lorsqu'elle se rend au thé dansant de l'EHPAD et systématiquement la nuit.

- En dépit de sa nycturie, la patiente se plaint de mouiller fréquemment son lit.

- La gêne sociale exprimée est importante et la qualité de vie fortement impactée.

- Le sommeil est de très mauvaise qualité en raison de la nycturie.

- Le transit n'est pas satisfaisant, des selles dures difficiles à exonérer, 3 fois/semaine.

- Les apports hydriques sont réduits à quelques petits verres d'eau par jour, probablement pas plus d'un demi-litre par 24h, trop peu pour le transit et pour éviter les infections urinaires.

Examen clinique, neurologique et aspect du périnée

· Ce jour la patiente présente des brulures urinaires sans hématurie macroscopique.

· L'ECBU présenté est positif et montre 107 Escherichia Coli avec une leucocyturie significative.

· Le périnée présente une béance vulvaire modérée et une urétrocèle. On observe un déroulement global antérieur et postérieur de la paroi vaginale associant cystocèle et rectocèle stade I.

· Tous les réflexes périnéaux sont retrouvés.

· Le testing musculaire périnéal est coté à 1/5 très faible, non analytique, en inversion de commande et épuisable.

· Absence d'anomalie des réflexes périnéaux, ni sensitive, ni motrice au niveau des membres inférieurs.

· La force musculaire est de bonne qualité.

Débitmétrie

Courbe polyphasique témoignant d'efforts de poussées abdominales, présence d'un résidu post-mictionnel significatif et compte-tenu de la présence d'une infection urinaire, il est impossible de réaliser l'exploration fonctionnelle urodynamique pour l'instant.

Propositions

- Traitement de l'infection urinaire par antibiotiques pendant 6 jours

- Traitement par phytothérapie type canneberge "Colipolis" prise en cure de 3 mois après les antibiotiques

- Conseils hygiéno-diététiques d'hydratation d'au moins 1 litre à 1,5 litres/jour et pour éviter la constipation (pruneaux, fibres, laxatifs si échec)

- Programmation mictionnelle toutes les 2 à 3 H

- Echographie vésico-rénale avec recherche de résidu post-mictionnel en dehors de l'infection urinaire

- Bilan urodynamique en cas d'échec des précédentes mesures recommandées ou si nouvelle infection urinaire

- Consultation urologique avec les résultats du bilan urodynamique en cas d'échec des propositions citées ci-dessus

- Adaptation des protections adoptées pour rétablir un niveau satisfaisant de bien-être et de qualité de vie :

o Pour les activités, type thé dansant, conseiller plutôt une protection discrète de type sous-vêtement (ex : TENA Lady Silhouette Normal),

o Pour la nuit, une culotte plus absorbante (ex : TENA Pants Maxi), pour plus de sécurité et de confiance et donc une meilleure qualité de sommeil.

Auteur: Dr Lamia Fourni Consultation d'urodynamique Unité de Gériatrie Aiguë Hôpital Antoine-Béclère, Clamart (AP-HP)


Pour en savoir plus
sur l'Incontinence


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages