Vous recherchez une actualité
Actualités

INFECTIONS NOSOCOMIALES : Quand les rideaux des hôpitaux se lestent de microbes

Actualité publiée il y a 11 mois 3 semaines 1 jour
American Journal of Infection Control
Les rideaux de protection et d’isolement dans les hôpitaux se révèlent un support à risque particulièrement élevé de contamination croisée

Parce qu’ils sont fréquemment touchés mais rarement changés, les rideaux de protection et d’isolement dans les hôpitaux se révèlent un support à risque particulièrement élevé de contamination croisée, révèle cette analyse d’une équipe des services de santé de Winnipeg (Canada). Des taux de contamination documentés dans l’American Journal of Infection Control plutôt élevés : au 14ème jour, 87,5% des rideaux sont porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). Alors faut-il aussi changer les rideaux ?

 

Il s’agit d’une étude pilote longitudinale, prospective, qui a suivi le taux de contamination de 10 rideaux, lavés et propres au départ de l’étude, installés en Service de soins des brûlures. Aucun des box dans lesquels avaient été installés les rideaux n’étaient occupé par des patients atteints de SARM. 4 rideaux ont été placés dans une chambre à 4 lits ; 4 dans 2 box doubles ; 2 rideaux « contrôles » dans des zones sans contact direct avec le patient ou le soignant. Alors que les rideaux étaient peu ou pas contaminés lors de leur pose,

  • ces rideaux accrochés dans les chambres des patients s’avèrent de plus en plus et fréquemment par le SARM ;
  • en revanche, les rideaux de contrôle qui n'ont pas placés dans les chambres des patients sont restés propres et sans germes durant les 21 jours de suivi de l’étude.
  • la contamination croissante résultait d'un contact direct.

 

 

  • Le taux élevé de contamination observé au 14è jour soit près de 90%, pourrait représenter le moment opportun ou limite pour intervenir, commentent les chercheurs.
  • Au 21e jour, la densité bactérienne sur tous les rideaux dépasse 2,5 CFU (colony forming units) /cm.

 

 

La prévention des infections associées aux soins de santé (IAS) passe par le maintien de l’asepsie de l’environnement du patient concluent les chercheurs. Parce que les rideaux des box patients s’avèrent être un support de transmission des infections, il est impératif de respecter un calendrier de nettoyage régulier, comme pour les dispositifs médicaux par exemple.

Autres actualités sur le même thème