Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE CARDIAQUE: L'exercice, le contrôle qualité des protéines cardiaques

Actualité publiée il y a 3 années 3 mois 5 jours
Journal of Cellular and Molecular Medicine

Ces travaux de la Norwegian University montrent, sur l’animal, comment l’exercice aérobie rétablit, en cas d’insuffisance cardiaque, le système de contrôle de qualité des protéines cardiaques. Les conclusions, présentées dans le Journal of Cellular and Molecular Medicine confirment la corrélation entre ce mécanisme de contrôle de qualité cellulaire et le risque d’insuffisance cardiaque et suggèrent l’exercice aérobie comme une thérapie prometteuse/possible pour le réhabiliter. Des résultats qui restent néanmoins à confirmer chez l’Homme.

L'insuffisance cardiaque est un facteur commun à de multiples maladies cardiovasculaires. Sa prévalence dépasse les 20 millions de personnes dans le monde et pourrait fortement augmenter avec le vieillissement des populations. Elle est caractérisée par une réduction du débit cardiaque qui conduit à la dyspnée, à l'intolérance à l'exercice et au risque de décès. Au cours de ces dernières années, de nombreuses recherches ont tenté de comprendre le mécanisme impliqué dans le développement de l'insuffisance cardiaque.


Des protéines clés pour la santé de nos cellules cardiaques : Si les chercheurs s'accordent sur son caractère multifactoriel, plusieurs études ont identifié un facteur spécifique : l'accumulation de protéines anormales car mal repliées dans les cellules cardiaques des humains et des animaux souffrant d'insuffisance cardiaque. Or ces mêmes protéines sont impliquées dans de nombreuses réactions chimiques nécessaires pour conserver nos cellules en bonne santé. Leur structure ou leur forme est essentielle pour leur fonction. Au cours du processus d'évolution, nos cellules ont développé un système de contrôle de qualité de ces protéines permettant de ne conserver que les protéines correctement formées.

L'exercice aérobie rétablit le contrôle qualité de nos cellules cardiaques : Les chercheurs de l'Université norvégienne et de l'Université de Sao Paulo ont découvert, chez le rat le modèle d'insuffisance cardiaque, que l'accumulation de ces protéines mal repliées est liée à la perturbation du système de contrôle de qualité des protéines cardiaques. Or, il n'existe pas de traitement pharmacologique ciblant ce système de contrôle de qualité des protéines. Il existe pourtant une autre option thérapeutique, l'exercice aérobie, qui s'avère ici efficace, chez ces rats insuffisants cardiaques, à rétablir le système de contrôle de la qualité des protéines cardiaques et à améliorer la fonction cardiaque.

Ces résultats suggèrent que le développement de l'insuffisance cardiaque est associé à une perturbation du système de contrôle de la qualité des protéines des cellules cardiaques et que l'exercice aérobie est une thérapie non pharmacologique prometteuse pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque.

Autres actualités sur le même thème