Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE VEINEUSE: Sexe, âge, diabète, 3 facteurs majeurs du risque vasculaire

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 4 jours
American College of Cardiology

Cette étude à grande échelle menée sur 3,6 millions de participants apporte des tendances précieuses pour l’épidémiologie et la surveillance de la maladie veineuse. De nouvelles données qui précisent le poids du sexe et de l’âge sur les différentes formes de troubles vasculaires - mais aussi de l'effet "diabète" - présentées à la Réunion annuelle de l’American College of Cardiology (Chicago).

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La maladie veineuse périphérique, un trouble de la circulation qui affecte les vaisseaux sanguins à l'extérieur du cœur et du cerveau, en particulier les veines et les artères qui irriguent les bras et les jambes, peut conduire à des événements majeurs, comme la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral (AVC) et dans certains cas, à l'amputation des membres. De précédentes études ont déjà documenté l'existence d'une relation complexe entre l'âge et le sexe et le « blocage » des artères autour du cœur -ou maladie coronarienne-, mais sans évaluer précisément le rôle de ces deux facteurs.


Les chercheurs de la New York University School of Medicine ont travaillé sur les données de 3,6 millions de participants ayant subi un dépistage cardiovasculaire. Leur analyse révèle que l'âge et le sexe influent sur la prévalence de certains types de maladies vasculaires périphériques et confirme le diabète comme un facteur de risque majeur pour le développement ces pathologies, y compris chez les patients sans maladie cardiaque, souligne le Dr Jeffrey S. Berger, professeur agrégé de cardiologie au NYU Langone et auteur principal de l'étude.

3 types spécifiques d'insuffisance veineuse : Les chercheurs se sont concentrés sur l'artériopathie des membres inférieurs ou maladie artérielle périphérique, la sténose carotidienne (ou rétrécissement/blocage de l'artère carotide qui irrigue le cerveau, le cou et le visage) et sur l'anévrisme de l'aorte abdominale, un élargissement de l'aorte inférieure, qui irrigue le corps. Les chercheurs ont examiné les différences de prévalence de chaque type avec le sexe et l'âge du patient ainsi que l'impact d'un diabète pré-existant. L'analyse constate que :

· les femmes ont une prévalence significativement plus élevée de maladie artérielle périphérique,

· les hommes une prévalence plus élevée de sténose de l'artère carotide et beaucoup plus élevée d' anévrisme de l'aorte abdominale.

· la prévalence plus élevée de la maladie artérielle périphérique apparaît la plus « dramatique » chez les jeunes femmes vs jeunes hommes et chez les femmes plus âgées vs hommes plus âgés.

· la prévalence plus élevée de sténose de l'artère carotide plus dramatique chez les hommes âgés vs femmes plus âgées.

La maladie vasculaire a bien « un sexe » concluent les auteurs, les hommes et les femmes ayant une susceptibilité différente pour un type spécifique de maladie. Ainsi, il convient d'aborder la surveillance différemment, chez les hommes et chez les femmes.

L'effet diabète : le diabète est un facteur reconnu de risque de maladie cardiaque. Mais quelle est l'influence du diabète sur le risque d'insuffisance veineuse comparé à celui d'une maladie cardiaque pré-existante ? Les chercheurs constatent ici que les personnes atteintes de diabète, mais exemptes de maladie cardiaque sont à un risque très élevé de développer une maladie vasculaire périphérique des membres inférieurs ou de l'artère carotide. En outre, les personnes atteintes de diabète et de maladie coronarienne ont un risque exponentiel de développer une maladie vasculaire périphérique ce qui signifie que les 2 facteurs se combinent pour amplifier le risque.

Des arguments donc de poids, compte-tenu de l'ampleur de l'étude, pour un dépistage systématique de la maladie vasculaire dans les membres inférieurs et l'artère carotide chez les patients diabétiques :

- une sténose carotidienne entraîne un risque accru d'accident vasculaire cérébral (AVC),

- une maladie artérielle des extrémités inférieures, entraîne un handicap et une réduction des activités quotidiennes et peut même mener à l'amputation.

Des conséquences que les médecins doivent garder à l'esprit en examinant un patient diabétique.

Autres actualités sur le même thème