Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale de la SANTÉ: Sous pression ? Mesurez votre tension

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 2 semaines
OMS

Plus d’un adulte sur trois est hypertendu à partir de l’âge de 25 ans et l’hypertension artérielle (HTA) concerne aujourd’hui 1 milliard de personnes dans le monde. Mesurer régulièrement sa tension devrait être un réflexe. L’hypertension artérielle est l’un des principaux facteurs de cardiopathies et d’accident vasculaire cérébral qui constituent la première cause de décès prématuré et de handicap dans le monde. C‘est le message délivré par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l’occasion de cette Journée mondiale de la Santé du 7 avril 2013.

L'hypertension artérielle est l'un des principaux facteurs de cardiopathies et d'accident vasculaire cérébral (AVC), premières causes de mortalité prématurée dans le monde avec près de 9,4 millions de décès par maladie cardiovasculaire. Or, pour prévenir et combattre l'hypertension artérielle, il faut d'abord la détecter. «Aujourd'hui, nous voulons que les gens comprennent qu'ils doivent connaître leur tension artérielle, prendre le problème de l'hypertension au sérieux et agir en conséquence», explique le directeur général de l'OMS. Détecter précocement l'hypertension artérielle va permettre de réduire le risque d'infarctus du myocarde et d'AVC donc le recours à la chirurgie cardiaque et aux soins après un AVC mais aussi à la dialyse et à d'autres interventions.


Une fois détecté, comment réduire son risque d'hypertension ? Moins de sel, un régime alimentaire équilibré, une pratique régulière de l‘exercice physique, ne pas fumer et éviter l'abus d'alcool sont autant de facteurs majeurs de l'HTA et pourtant « évitables ». Si les politiques de prévention commencent à porter leurs fruits et si la prévalence de l'HTA a baissé dans les pays à revenu élevé, c'est aujourd'hui dans les pays à revenu faible ou intermédiaire que l'HTA menace le plus, avec une prévalence de 40%.

Cibler une baisse de 25% d'ici 2025 du nombre de décès prématurés liés aux maladies non transmissibles, les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, les cancers, le diabète et les affections respiratoires chroniques, c'est l'objectif que s'est donné l'OMS et cette campagne de mesure de la tension de l'OMS qui incite les gens à mesurer leur tension artérielle en fait partie.

La France peut se sentir concernée par le message de l'OMS. Un précédent rapport de 2011 sur la prévalence des maladies non transmissibles dans le monde montrait que la France doit faire des progrès dans la prévention du diabète, des maladies cardiovasculaires et de la sédentarité. Ses efforts de lutte contre le tabagisme, sont insuffisants, avait alors jugé l'OMS, face aux 450.000 décès prématurés français liés au cancer, aux cardiopathies et aux attaques vasculaires cérébrales, pneumopathies et au diabète.

Autres actualités sur le même thème

Pages