Vous recherchez une actualité
Actualités

La MÉDITATION enraye le déclin cognitif lié à l'âge

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 semaines
Journal of Cognitive Enhancement
La méditation pourrait être préconisée pour contrer les effets du vieillissement sur le cerveau

Une pratique régulière de la méditation peut avoir un effet bénéfique à long terme sur la capacité d'attention et d'autres capacités cognitives jusqu'à un âge avancé. C’est la conclusion de cette étude longitudinale présentée dans le Journal of Cognitive Enhancement.  En évaluant, à 3 mois, les avantages de la méditation et en constatant leur persistance 7 années plus tard, cette recherche suggère, sous réserve d’autres validations, que la méditation puisse être préconisée pour contrer les effets du vieillissement sur le cerveau.

 

Cette équipe de l'Université de Californie à Davis a mené différentes recherches sur les capacités cognitives de deux groupes de 30 personnes adeptes de méditation régulière, dont l’un a effectué une retraite de 3 mois en centre de méditation. Au cours de la retraite, ces participants méditaient quotidiennement en utilisant des techniques conçues pour favoriser le maintien de l’attention, la concentration et le développement de la compassion, de la bonté, de la joie et de l’empathie. Un autre groupe de 30 personnes pratiquant régulièrement la médiation, mais sans retraite, a également été suivi. Dans le cadre de cette étude, des évaluations avaient été effectuées à 6 mois, 18 mois et 7 ans.

 

Des gains cognitifs qui perdurent à long terme : l’analyse montre que le temps de réaction des participants et leur capacité à prêter attention à une tâche et à se concentrer se sont maintenus et que les gains cognitifs accumulés avec la méditation persistent, au moins dans une large mesure, plusieurs années plus tard. Cela s’avère particulièrement vrai pour les participants plus âgés qui ont pratiqué très régulièrement la méditation au cours des 7 années de suivi. Par rapport à ceux qui l’ont moins pratiquée, ils ont mieux maintenu ces gains cognitifs et n'ont pas montré les schémas typiques de déclin cognitif lié à l'âge.

 

Une première démonstration des bénéfices cognitifs à long terme de la méditation : l’étude est ainsi la première à démontrer qu'une pratique intensive et continue de la méditation est associée à des améliorations durables de l'attention et est susceptible de pouvoir enrayer le déclin cognitif lié à l’âge ou au vieillissement « normal ». Certes, le mode d vie rentre aussi en ligne de compte, y compris dans cette étude, mais on peut imaginer que la pratique de la méditation « s’entoure » a priori d’un mode de vie sain.

Les interventions de pleine conscience semblent donc efficaces à améliorer l'attention de manière durable. Elles pourraient donc être préconisées pour ralentir le vieillissement cognitif.

 Au-delà, ces résultats montrent combien la méditation peut, en réalité, influencer la cognition humaine et le fonctionnement du cerveau.

Autres actualités sur le même thème