Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

L’ACTIVITÉ PHYSIQUE, hyper-positive pour la santé cognitive

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 2 jours
JAMA Network Open
L'étude, sans surprise, confirme l’influence positive de l’activité physique sur la santé cognitive des personnes âgées (Visuel Fotolia 58260746).

Cette revue systématique et très large méta-analyse de plus de 100 études sur le sujet confirme, dans le JAMA Network Open, l’influence toujours positive de l’activité physique sur la santé cognitive, en particulier des personnes âgées. Avec un constat essentiel : même une association faible est importante du point de vue de la santé publique, compte-tenu du vieillissement croissant des populations.

 

Cette association retrouvée entre l'activité physique de base et la cognition globale est encore plus évidente pour les fonctions de la mémoire épisodique et de la fluidité verbale. Ni la qualité de l'étude -prise en compte dans la méta-analyse-, ni la durée du suivi, l'âge des participants ou leur niveau de cognition à l’inclusion ne modifient cette association.

Activité physique et déclin cognitif chez les personnes âgées

La méta-analyse est menée précisément sur les données de 341. 000 participants à des études observationnelles ayant un suivi prospectif d'au moins 1 an, une mesure cognitive de base valide et une estimation de l'association entre l'activité physique et la cognition au cours du suivi. Parmi les principaux résultats :

 

  • l'activité physique est associée à une diminution de l'incidence des troubles cognitifs ou du déclin, cependant cette association devient non significative dans les suivis de plus de 10 ans ;
  • les domaines cognitifs spécifiques associés à l'activité physique comprennent notamment la mémoire épisodique et la fluidité verbale ;
  • cette association entre l’activité physique et une meilleure cognition est plus forte en fin de vie ;
  • il n’existe cependant pas d'association dose-réponse claire entre la quantité d'activité physique et la cognition globale.

 

Prises ensemble, ces conclusions confirment sans surprise les avantages de l’activité physique, pour la santé cognitive aussi, les auteurs précisent que la plupart des preuves de ces associations proviennent d'études avec des suivis courts.

Cependant, ils ajoutent que même en cas de plus faible association,

l'activité physique pourrait avoir une influence considérable en santé publique, en retardant le déclin cognitif en population générale âgée.


Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème