Actualités

Les MAUX de VENTRE définitivement associés au stress et à l’anxiété

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 4 jours
UEG Week
Les douleurs abdominales liées aux problèmes de digestion sont plus fréquentes qu’on ne le pense, ainsi une personne sur 10 souffre de douleurs après le repas (Fotolia 131352099)

Les douleurs abdominales liées aux problèmes de digestion sont plus fréquentes qu’on ne le pense, ainsi une personne sur 10 souffre de douleurs après le repas, révèle cette enquête mondiale, menée auprès de 54.127 personnes de 26 pays et présentée lors Semaine scientifique 2021 de l’United European Gastroenterology (UEG Week Virtual 2021).

 

Ainsi, environ 11 % de la population mondiale soit 13 % des femmes et 9 % des hommes ont régulièrement « mal au ventre » après le repas, conclut cette enquête menée auprès de plus de 50.000 répondants, par une équipe de la KU Leuven (Louvain) Belgique et de l'Université de Göteborg (Suède).

Les maux de ventre définitivement associés au stress et à l’anxiété

  • La douleur qui suit le repas apparaît plus fréquente chez les jeunes âgés de 18 à 28 ans, 15 % des personnes de ce groupe d’âge en étant affectés ;
  • les participants soumis à ces douleurs digestives sont également plus susceptibles de souffrir de ballonnements et autres troubles liés aux gaz intestinaux ;
  • ces mêmes participants sont ceux qui déclarent se sentir trop rassasié après le repas ou avoir mangé trop rapidement, ou encore souffrir de constipation et de diarrhée ;
  • ce même groupe est à risque plus élevé de détresse psychologique et de symptômes somatiques autres que gastro-intestinaux ;
  • 36 % des personnes souffrant de douleurs après le repas repas souffrent également d'anxiété, ce taux d’incidence de l’anxiété n’étant que de 18 % chez les participants ne ressentant aucune douleur associée aux repas ;
  • les personnes ressentant ces douleurs de manière fréquente signalent également des taux de dépression plus élevés (35 %) vs 17 % chez les personnes sans maux de ventre.

 

 « Le message à retenir est que les personnes qui souffrent de douleurs abdominales liées aux repas éprouvent plus fréquemment d'autres symptômes gastro-intestinaux et réunissent également plus souvent les critères des troubles de l’axe intestin-cerveau dont les MICI telles que le syndrome du côlon irritable. Ces personnes portent ainsi un fardeau plus élevé de symptômes psychologiques et somatiques, qui perturbent également leur qualité de vie".

 

En pratique clinique, l'évaluation de l'association maux de ventre et repas chez tous les patients pourrait permettre de détecter ces patients atteints de troubles des interactions intestin-cerveau car cette « plainte majeure de douleur après les repas » est spécifique en termes de diagnostic, concluent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités