Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

LONGÉVITÉ : La metformine confirme un effet possible sur la durée de vie

Actualité publiée il y a 3 mois 3 semaines 3 jours
Aging-US
L'ADO Metformine exerce bien un effet contre le vieillissement et sur la longévité via un processus de méthylation de l'ADN (Visuel Adobe Stock 384185543)

Cette nouvelle étude menée à l'Université de Stanford et par des scientifiques de différents instituts de recherche américains, vient encore ajouter aux multiples bénéfices déjà documentés de l’ADO Metformine, en confirmant son impact contre le vieillissement et favorable à la longévité via un processus de méthylation de l'ADN. Ces travaux, publiés dans la revue Aging-US, commencent tout juste à décrypter les mécanismes, épigénétiques, en cause.

 

La metformine, un médicament antidiabétique oral (ADO) couramment prescrit, s'est révélée selon plusieurs études, entraver le vieillissement de modèles précliniques et être associée à une mortalité plus faible chez l'Homme. Cependant, on ne comprend pas comment la metformine peut prolonger la durée de vie et on ignore encore quels sont les processus biologiques sous-jacents.

 

L’étude est partie de l'hypothèse que le mécanisme d'action possible de la metformine en faveur de la longévité passe par ses modifications épigénétiques et a comparé les taux de méthylation de l'ADN à l'échelle du génome chez des utilisateurs de metformine et des non-utilisateurs. Cette analyse des données disponibles sur la méthylation de l'ADN à l'échelle du génome (ADNm) obtenues à partir de prélèvements de sang de 171 patients hospitalisés avec et sans antécédents d'utilisation de la metformine puis de 63 patients diabétiques, révèle que :

  • l’action de la metformine mobilise des voies pertinentes pour la longévité et l’inflammation ;

  • cette action du médicament passe également par plusieurs voies liées au délire dont un facteur de risque majeur est le vieillissement.

 

Ainsi, ces travaux confirment, à un niveau biologique l’impact du médicament sur des voies impliquées pour et contre la longévité et suggèrent donc bien un effet possible de la metformine sur la durée de vie, notamment par l’intermédiaire de modifications épigénétiques.

Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème