Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ : Les antihypertenseurs prolongent la vie des plus âgés

Actualité publiée il y a 7 mois 1 semaine 6 jours
Hypertension
Quel que soit l'état de santé de départ du patient, les médicaments contre l'hypertension à condition d’être pris régulièrement sur une longue période apportent un avantage en termes de durée de vie (Visuel Fotolia)

Les médicaments contre l'hypertension ou antihypertenseurs permettent d’aider les personnes âgées les plus fragiles à vivre plus longtemps, conclut cette étude de l'Université de Milano-Bicocca (Milan). Cette large étude publiée dans Hypertension, une revue de l'American Heart Association confirme le caractère protecteur déjà documenté des médicaments contre l'hypertension artérielle mais ajoutent à leur efficacité en cas de grande fragilité.

 

Un résultat important et nouveau, alors que les personnes très âgées et très fragiles, souvent atteintes de nombreuses comorbidités sont généralement exclues des essais randomisés, rappelle l’auteur principal, le Dr Giuseppe Mancia, professeur émérite à l'Université de Milan.

Les antihypertenseurs réduisent d'au moins 33% le risque de décès à 7 ans des plus fragiles et des plus âgés

Il s’agit en effet de l’analyse des données de près de 1,3 million de personnes âgées de 65 ans et plus soit 76 ans en moyenne, ayant reçu au moins 3 prescriptions de médicaments contre l'hypertension sur la période 2011-2012. Les chercheurs ont calculé le ratio de temps au cours d’une durée de suiovi de 7 années durant lequel chaque participant avait pris ces médicaments et rapproché ces données, de l’incidence du décès et des autres résultats de santé.

  • Au total, environ 255.000 participants sont décédés durant ces 7 années
  • Le risque de décès sur 7 ans s’élève à 16% pour les personnes notées en bonne santé au début de l'étude ;
  • Ce risque de décès toujours sur 7 ans atteint 64% pour les personnes en très mauvaise santé au début de l’étude ;
  • par rapport aux participants ne prenant pas ou avec une très faible observance des médicaments pour contrôler la pression artérielle, les participants suivant plus rigoureusement ce traitement et sur plus de 75% de la période de suivi, présentent :
  • un risque réduit de 44% de décès s'ils ont commencé l’étude en bonne santé ;
  • un risque réduit de 33% de décès s'ils ont commencé l’étude en très mauvaise santé ;
  • la même tendance est observée avec les décès cardiovasculaires ;
  • le plus grand avantage de survie apporté par un traitement antihypertenseur au long cours est relevé chez les participants en bonne santé au début de l’étude ;
  • le gain de survie le plus modeste chez les participants ayant commencé l’étude en très mauvaise santé.

 

Même chez les personnes les plus fragiles, le traitement antihypertenseur réduit fortement le risque de décès. Ainsi, quel que soit l'état de santé de départ du participant, les médicaments contre l'hypertension à condition d’être pris régulièrement sur une longue période apportent un avantage en termes de durée de vie.

 

« L'observance du traitement est cruciale pour obtenir ces avantages », soulignent les chercheurs. « Et les avantages sont précieux d’autant -qu’en Italie- ces antihypertenseurs sont disponibles gratuitement ou à faible coût ».

Autres actualités sur le même thème