Vous recherchez une actualité
Actualités

MALADIE ARTÉRIELLE: Des statines contre le risque d'amputation

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 2 semaines
AHA

C’est selon les auteurs, la prochaine épidémie cardiovasculaire : la maladie artérielle périphérique (dont une des manifestations est l’AOMI*) est une pathologie cardiovasculaire aussi fréquente et sévère que l’infarctus ou l’AVC, en particulier parce que l’amputation est fréquemment à la clé. Cette étude, présentée à la Réunion scientifique annuelle de l’American Heart Association (AHA) suggère que les statines pourraient réduire ce risque avec un effet dose-dépendant.

*L'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), une pathologie circulatoire des membres inférieurs et une forme de maladie artérielle périphérique, est moins médiatisée que l'infarctus du myocarde ou l'accident vasculaire cérébral. Pourtant, cette maladie artérielle périphérique est un signal d'alarme du risque cardiovasculaire global, C'est aussi une atteinte sévère car le risque d'amputation est à la clé, avec en fin de compte, la perte de l'autonomie. Selon l'auteur de cette nouvelle étude, le Dr Shipra Arya, professeur de chirurgie vasculaire à l'Emory University, ce rétrécissement des artères périphériques aux jambes est la prochaine épidémie cardiovasculaire et on manque de recherches sur l'utilisation des statines chez ces patients.


Les chercheurs ont analysé les données de 208.000 anciens combattants atteints de maladie artérielle périphérique et suivis durant plus de 5 ans. Leur analyse montre que ceux qui ont pris des statines, ont, en fonction de la dose, réduit leur risque d'amputation et de décès. Précisément, par rapport aux participants n'ayant pas pris de statines,

· les patients ayant pris des doses élevées de statines ont vu leurs risques d'amputation et de décès respectivement réduits de 33 et de 29%,

· les patients ayant pris des doses moyennes de statines ont vu leurs risques d'amputation et de décès réduits de 22%.

Cette étude, la plus large jamais menée sur le sujet, plaide ainsi en faveur des statines, et si possible à dose élevée -lorsque les patients peuvent le tolérer- chez les personnes souffrant de maladie artérielle périphérique dont l'AOMI. Bien sûr, les statines ne font pas tout et les chercheurs rappellent aussi les mesures de prévention de base, comme l'arrêt du tabagisme, la prise d'antiplaquettaires et …la pratique de la marche.

Autres actualités sur le même thème