Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MÉMOIRE : La musique rythme aussi nos souvenirs

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 5 heures
Nature Communications

Alors que les processus par lesquels les émotions façonnent notre mémoire demeurent un mystère, ces psychologues de l’University of California se penchent sur le rôle de la musique, et des émotions qu’elle procure, dans la consolidation et le rappel des souvenirs. L’étude publiée dans Nature Communications, met en lumière une interaction dynamique entre les émotions et la mémoire, avec des implications thérapeutiques, en particulier pour les personnes souffrant de syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et de dépression.

 

L’utilisation des émotions induites par la musique pourrait constituer la base de stratégies de consolidation de la mémoire et/ou de réduction de certains troubles mentaux et cognitifs. 

Une relation étroite entre musique, émotions et mémoire

L’étude : les chercheurs ont sollicité des compositeurs pour créer une musique capable de susciter des émotions d’intensité variable, comme la joie, l’anxiété, la tristesse ou le calme. Les participants ont été invités à écouter ces musiques tout en imaginant des récits pouvant accompagner des images neutres affichées, simultanément, sur un écran d'ordinateur. Grâce à un nouvel outil de suivi émotionnel, les chercheurs ont détecté et évalué les émotions des participants au cours de leur interaction avec ces images. Puis les chercheurs ont montré par paire les images précédemment visionnées, et ont demandé aux participants d’indiquer l’ordre de visionnage et d’estimer le temps écoulé entre les deux images. L’analyse révèle que :

 

  • Les paires d’images vues juste avant et après un changement d’état émotionnel, sont mémorisées comme plus éloignées dans le temps ;
  • Les participants se souviennent moins bien de l'ordre des éléments visionnés en cas de changements émotionnels ;
  • Les changements d'émotions provoqués par la musique agissent comme des limites entre différentes séquences, favorisant la formation de souvenirs distincts ;
  • Les participants mémorisent mieux les éléments associés à des changements émotionnels, en particulier ceux accompagnés d'émotions positives intenses ;
  • La direction du changement émotionnel influence l'intégration des souvenirs dans la mémoire : ainsi, les transitions vers des émotions positives renforcent la consolidation de la mémoire ;
  • La musique « émotionnellement dynamique » apparaît donc une option thérapeutique prometteuse pour mieux gérer certains troubles cognitifs, tels que le SSPT et la dépression. 

 

Les émotions positives pourraient donc contribuer à gommer les souvenirs traumatiques.

En conclusion, la recherche illustre l'influence profonde des émotions, particulièrement celles suscitées par la musique, sur la cognition. En décryptant certains mécanismes par lesquels les émotions aident à façonner la mémoire, ces travaux ouvrent la perspective de nouvelles interventions thérapeutiques ciblant les troubles de la mémoire.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème