Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉNOPAUSE : Ces médicaments qui favorisent la prise de poids

Actualité publiée il y a 10 mois 5 jours 18 heures
Menopause
Ces médicaments qui font prendre plus de poids durant la ménopause (Visuel Adobe stock 207481677)

Certains médicaments seraient-ils en cause dans la prise de poids, courante, à la ménopause ? Et dans quelle mesure le cas échéant ? Cette étude publiée dans Menopause, la revue de la North American Menopause Society (NAMS) basée sur l’analyse de données de la cohorte Women's Health Initiative confirme que les femmes ménopausées en surpoids sont plus susceptibles de prendre des antidépresseurs, des bêta-bloquants et / ou de l'insuline pour traiter différents problèmes de santé. Ces données appellent à surveiller les effets de ces traitements chez ce groupe de femmes et rappellent l’importance d’observer un mode de vie sain à cette période de vulnérabilité métabolique.

 

Car la prise de poids abdominale, courante pendant la période de la ménopause, est associée à toute une série de problèmes de santé, notamment le diabète et la maladie cardiaque. En associant à la prise de poids pendant la transition de la ménopause, l'utilisation d'antidépresseurs, de bêta-bloquants et d'insuline, l’article met doublement en garde les médecins de ces femmes ménopausées, qui présentent déjà une prévalence élevée d'embonpoint ou d'obésité et qui sont encore plus susceptibles de se voir prescrire ces médicaments-mêmes qui favorisent la prise de poids. Cette nouvelle analyse de données de la Women's Health Initiative quantifie l'ampleur de l'association sur 3 ans chez les femmes ménopausées.

Ces médicaments associés à la prise de poids durant la ménopause

Les chercheurs ont pris en compte l'indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille au départ et à 3 ans puis ont recoupé ces données avec les médicaments prescrits. L’analyse montre que:

  • la prise d'au moins un médicament favorisant le poids dont les antidépresseurs, les bêta-bloquants, l'insuline et / ou les glucocorticoïdes est associée à une augmentation plus importante de l'IMC et du tour de taille ;
  • ces 2 mesures augmentent avec le nombre de médicaments favorisant le poids prescrits ;
  • les participantes prenant des antidépresseurs ou de l'insuline, ou une combinaison d'antidépresseurs et de bêta-bloquants, s’avèrent les plus susceptibles de hausse significative de l'IMC vs non-utilisateurs ;
  • les femmes ayant un poids plus élevé au départ sont également plus susceptibles de prendre encore plus de poids en association avec l'utilisation de ces médicaments sur prescription.

 

Les auteurs appellent à « plus de vigilance » lors de la prescription de ces traitements à des femmes ménopausées. Vérifier que ces médicaments sont absolument nécessaires et regarder si d'autres options, comme des changements de mode de vie ne sont pas suffisantes pourrait parfois éviter ou limiter la prise de poids et les comorbidités chez ce groupe de femmes.

 

Ensuite, ces mêmes stratégies de mode de vie et de substitution (qualité du régime alimentaire, niveau d'activité physique, et qualité et durée du sommeil), sont celles qui peuvent également atténuer ces effets indésirables des médicaments.

Autres actualités sur le même thème