Vous recherchez une actualité
Actualités

MICI et BALLONNEMENTS: Une pilule intelligente pour détecter les gaz

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 3 semaines
Gastroenterology

Certes, point besoin de pilule pour savoir si les ballonnements sont là. Cependant ces pilules de détection des gaz intestinaux vont permettre d’évaluer comment les régimes à faible ou haute teneur en fibres affectent notre intestin. Cette « invention » de l’Université RMIT (Australie), capable de surcroît d’envoyer ses données directement à un téléphone mobile, présentée dans la revue Gastroenterology, va aussi contribuer à mieux comprendre le rôle de ces gaz intestinaux, déjà liés au cancer du côlon, au syndrome du côlon irritable et aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI).

Les chercheurs viennent ainsi d'effectuer les premiers essais sur ces pilules intelligentes, sur l'animal (le porc) avec des résultats surprenants sur l'impact de la fibre sur l'intestin.


Ces tests montrent chez l'animal, que :

· un régime alimentaire faible en fibres produit 4 fois plus d'hydrogène dans l'intestin grêle qu'un régime riche en fibres. Une surprise, alors que l'hydrogène est produit par la fermentation, et que donc on s'attendait naturellement à plus de gaz de fermentation avec plus de fibres. Ce résultat suggère qu'un régime riche en fibres pourrait être mieux adapté aux patients atteints du syndrome du côlon irritable causé par la prolifération bactérienne dans l'intestin grêle.

· une alimentation riche en fibres produit plus de gaz méthane dans le gros intestin qu'un régime alimentaire faible en fibres, ce qui suggère que la rétention de gaz douloureuse ou ballonnements dans l'intestin pourraient être évités en réduisant les aliments riches en fibres.

· Un régime à faible teneur en fibres produites quatre fois plus de gaz d'hydrogène dans l'intestin grêle à haute teneur en fibres, en indiquant un régime riche en fibres pourrait être mieux pour les patients atteints du SCI causés par la prolifération bactérienne dans l'intestin grêle.

· le rapport dioxyde de carbone/ méthane reste le même dans le gros intestin pour les 2 types de régimes, ce qui suggère que qu'aucun de ces régimes -ou un apport spécifique de fibres- ne peut contribuer à soulager les personnes souffrant du syndrome de l'intestin irritable associé à un excès de concentration de méthane.

Ensuite, l'étude montre que les différents niveaux de fibres affectent à la fois la quantité de gaz dans l'intestin mais tout autant dans l'estomac, l'intestin grêle ou le gros intestin.

Les pilules intelligentes permettent d'identifier précisément là où les gaz sont produits et aident à comprendre l'activité microbienne sur les premières étapes du métabolisme. Ces pilules vont donc apporter des données biologiques objectives sur les effets de chaque aliment. Selon les auteurs, la technologie pourrait permettre, dans l'avenir, de concevoir des régimes alimentaires ou des traitements personnalisés capables de cibler efficacement « les zones à problèmes » dans l'intestin. Un espoir donc pour les millions de personnes atteintes de MICI dans le monde.

Autres actualités sur le même thème