Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE : Fitness et forme physique renforcent les bactéries bénéfiques

Actualité publiée il y a 2 années 1 jour 19 heures
International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism
Au-delà du maintien du poids ou de la santé cardiovasculaire, l’exercice contribue aussi à la santé intestinale.

Cette équipe de la San Francisco State University révèle combien le microbiome intestinal, et sa diversité, sont liés à la « bonne » forme physique et cardiovasculaire. C’est, à nouveau, un bénéfice de la pratique de l’exercice qui est mis en exergue dans l’International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism : au-delà du maintien du poids ou de la santé cardiovasculaire, l’exercice contribue aussi à la santé intestinale.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’étude est menée sur 1 semaine auprès de 20 hommes et 17 femmes, la plupart venant du campus de l’université, dont la forme physique et cardiovasculaire est évaluée sur un tapis roulant. Les chercheurs ont également pris e compte leur masse grasse, leur régime alimentaire et ont procédé à l’analyse d’échantillons de selles pour obtenir leur composition en bactéries et le rapport firmicutes /bactéroides, un marqueur de la santé globale et intestinale. L'analyse montre que les participants présentant la meilleure forme cardiovasculaire présentent aussi le rapport le plus favorable. C’est-à-dire la composition qui aide le mieux à renforcer la muqueuse intestinale et à prévenir la perméabilité intestinale.

 

Exercice comme médicament ? On pense habituellement que l'exercice aide à rester en meilleure santé et à vivre plus longtemps, mais on ne pense pas aux bactéries intestinales. Pourtant l'exercice contribue de manière considérable à augmenter les bactéries bénéfiques dans l'intestin. Alors pourquoi ne pas développer aussi des programmes d’exercice pour rétablir la santé intestinale ?

 

« Nous n'y sommes pas encore », concluent les auteurs, mais ces données encouragent à poursuivre nos recherches.

Autres actualités sur le même thème