Vous recherchez une actualité
Actualités

NUTRITION: 5 couleurs pour améliorer la qualité nutritionnelle des achats en supermarché

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 1 jour
EREN et International Journal of Behavioural Nutrition and Physical Activity

Le format 5-C comprend cinq catégories de qualité nutritionnelle, associée chacune à une couleur, depuis le vert jusqu’au rouge, en passant par le jaune, l’orange et le rose fuchsia. Il existe un certain consensus international sur l’intérêt de la mise en place d’un tel système d’information nutritionnelle simplifié sur la face avant des emballages des aliments dans le cadre des politiques nutritionnelles de santé publique. Cette nouvelle étude, menée par l’équipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle de l’hôpital Avicenne et publiée dans l’International Journal of Behavioural Nutrition and Physical Activity, suggère que le score 5-C peut aussi améliorer la qualité nutritionnelle des achats en supermarché.

De nombreux travaux publiés dans des revues scientifiques internationales ont montré que, parmi les formats existants, le logo à 5 couleurs (5-C) était · particulièrement utile pour discriminer la qualité nutritionnelle des aliments entre groupes alimentaires, au sein d'un groupe alimentaire, ou pour des produits équivalents de marques différentes, · favorablement perçu, et bien compris dans la population, y compris par les sujets les plus éloignés de l'information nutritionnelle et les plus à risque sur le plan nutritionnel. Par ailleurs, d'autres travaux ont mis en évidence que l'algorithme sous-tendant le 5-C (score FSA) permettait de caractériser la qualité nutritionnelle de l'alimentation de l'individu, et qu'il était associé prospectivement au niveau individuel à la survenue de maladies chroniques : les sujets consommant des aliments les mieux classés selon l'algorithme utilisé pour le logo à 5 couleurs (donc avec un meilleur score FSA) avaient un risque moindre de développer des maladies cardiovasculaires, cancers, syndrome métabolique et prise de poids.


L'objectif de l'étude, menée dans 5 magasins expérimentaux répartis sur le territoire national, ressemblant en tous points à un supermarché normal, était d'évaluer l'impact du système 5-C apposé en face avant des emballages sur la qualité nutritionnelle des achats des consommateurs en supermarché expérimental, des conditions contrôlées reproduisant l'expérience d'achats en supermarché. Les chercheurs ont suivi 901 consommateurs recrutés (par méthode des quotas) dans les zones commerciales où étaient localisés les magasins expérimentaux. Tous ont reçu comme instructions de faire leurs courses en procédant comme s'ils étaient dans leur magasin habituel. Les instructions données étaient suffisamment précises pour induire un passage en rayon, mais suffisamment larges pour ne pas induire des comportements spécifiques ou orienter le choix de produit. En pratique, les consommateurs participant prenaient un caddie et réalisaient leurs achats seuls, la séquence étant enregistrée en vidéo. Les achats étaient consignés lorsque le consommateur passait au niveau de la caisse fictive (les consommateurs n'avaient pas à payer réellement leurs achats). A la sortie, les sujets répondaient à un questionnaire portant sur le rappel du logo (l'avaient-ils vu en rayon ?), la compréhension du logo et son utilité perçue.

Les participants ont été soumis à 3 types de situations :

1. une situation « contrôle » en l'absence de logo nutritionnel spécifique en face avant des aliments mais comprenant juste les informations traditionnelles du fabricant (301 sujets) ;

2. une situation avec les aliments étiquetés avec le système 5-C (300 sujets);

3. une situation avec les aliments étiquetés avec le système 5-C associé à un flyer d'information (Visuel de gauche), donné directement à l'entrée dans le magasin à chaque individu, présentant le logo nutritionnel et son utilisation pour comparer les aliments (300 sujets).

Le logo 5-C était apposé sur l'ensemble des produits de 3 rayons : céréales du petit déjeuner, biscuits sucrés et biscuits apéritifs.

L'analyse mettent en évidence que :

· - l'intervention associant le 5-C et le flyer d'information est associée à une meilleure qualité nutritionnelle du panier d'achat pour les biscuits sucrés. Il n'existe pas de différence significative dans les autres catégories de produits ou pour le groupe exposé au logo seul (sans information).

· - L'effet positif observé était associé à une teneur du panier d'achat plus élevée en fibres, et plus faible en sucres et sodium (différence non statistiquement significative).

· - L'intervention n'était pas associée à une baisse du nombre de produits achetés (suggérant des substitutions d'aliments plutôt favorables sur le plan nutritionnel).

· Les participants se souviennent plus fréquemment avoir vu le logo en rayon dans la situation comprenant le logo et le flyer et près de 90% des sujets du groupe logo + flyer considèrent le logo comme facilement compréhensible. On note ainsi une bonne capacité de se rappeler du logo et des effets favorables dans certains groupes d'aliments (sous réserve d'une communication associée) malgré l'exposition unique au logo et la puissance statistique limitée de l'étude.

Le 5-C accompagné d'une communication adaptée apparait comme un outil efficace afin d'améliorer la qualité nutritionnelle des achats.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages