Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ légère et DIABÈTE: Quelle chirurgie bariatrique ?

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 2 semaines
ENDO 2016

Cette étude brésilienne présentée à la Réunion annuel de l’Endocrine Society a regardé si la chirurgie de perte de poids, ou chirurgie bariatrique, pouvait apporter des bénéfices chez les patients modérément obèses. Ses conclusions, présentées à la réunion annuelle de l’Endocrine Society, ENDO 2016, montrent que la gastrectomie en manchon avec dérivation et interposition iléale (schéma ci-contre) apporte un meilleur contrôle glycémique que le bypass gastrique ou le traitement clinique standard.

La chirurgie de l'obésité confirme au fil des études ses bénéfices en termes de perte de poids mais aussi d'amélioration de marqueurs importants de santé métabolique, comme la sensibilité à l'insuline. Au point de réduire considérablement le risque de diabète de type 2, même si ce n'est pas une indication encore reconnue ou de rétablir le contrôle glycémique. Ainsi, 80 à 90% des patients atteints d'obésité modérée à sévère vont parvenir à une rémission du diabète de type 2. Avec ces nouvelles preuves d'efficacité dans de multiples domaines, les techniques progressent avec des indications plus spécifiques : « la technique récente qui combine la « sleeve gastrectomie » avec l'interposition iléale s'avère un choix efficace et sûr pour le traitement des patients à obésité légère », précise l'auteur de l'étude, le Dr Ana Priscila Soggia, endocrinologue à l'hôpital Sirio-Libanês de São Paulo.


L'équipe a regardé les effets antidiabétiques de cette technique chez 42 patients diabétiques, âgés de 51 à 62 ans, souffrant d'obésité légère ou modérée (30 Ensuite, le premier choix chirurgical est un pontage (bypass) gastrique. Les participants ont été répartis pour subir une gastrectomie en manchon avec dérivation et interposition iléale ou un pontage gastrique, ou recevoir un traitement médicamenteux standard.

· Un an plus tard,

- 100% des patients ayant subi la une gastrectomie en manchon,

- 46% des patients ayant subi un bypass gastrique

ont retrouvé le contrôle glycémique (hémoglobine glyquée <6,5% ), vs 8% des participants traités par antidiabétiques.

· 75% des des patients ayant subi la une gastrectomie en manchon et 30% des patients ayant subi un bypass gastrique parviennent en fin de compte au contrôle glycémique sans médicament.

· La perte de poids était plus élevée avec les é techniques chirurgicales vs médicaments : A 1 an,

- les participants du groupe gastrectomie en manchon ont perdu 18,6 kg,

- les participants du groupe pontage gastrique, 22,5 kg

- les participants avec traitement standards 4,7 kg.

· 4 patients ont connu des effets indésirables graves, mais il n'a été constaté aucun décès ou complication mortelle.

Une technique encore récente, encore peu documentée, mais qui confirme et semble amplifier les effets bénéfiques de la technique de bypass traditionnelle, en raison de mécanismes physiologiques intestinaux, et cela, sans augmenter le risque d'effets secondaires.

Autres actualités sur le même thème