Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Un médicament de perte de poids sans effet indésirable ?

Actualité publiée il y a 5 mois 3 semaines 2 jours
NEJM
Face au fléau de l’obésité et de ses comorbidités, on ne peut oublier la piste des médicaments de perte de poids

On peut adopter le point de vue plus raisonnable que la diminution de l’apport calorique et un régime alimentaire diversifié et équilibré, ainsi que la pratique de l’exercice physique constituent très probablement le meilleur rempart contre la prise de poids, le surpoids et l’obésité. Certains experts cependant, arguent que face au fléau de l’obésité et de ses comorbidités, il y a la chirurgie bariatrique certes, mais les médicaments aussi, qui ne doivent pas être oubliés. Cette étude, présentée dans le New England Journal of Medicine nous propose un point sur la lorcasérine (Belviq), un des médicaments derniers-nés de perte de poids, vendu aux Etats-Unis. Une confirmation de sa sécurité mais un bilan mitigé sur son efficacité.

 

L'Agence européenne du médicament avait refusé la commercialisation de la lorcasérine en Europe, en l'absence de bénéfice tangible sur le poids et les comorbidités de l’obésité.

 

C’est un consortium de chercheurs de plusieurs instituts en Australie, aux Bahamas, au Canada, au Chili, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, en Pologne et aux États-Unis qui a mené ce large essai clinique international randomisé sur 12.000 participants en surpoids et obèses, présentant une athérosclérose ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire. L’analyse des données révèle que les patients qui ont pris la lorcasérine sur une période de 40 mois ont perdu 2,8 kg de plus que ceux ayant pris un placebo.

 

Lorcasérine et risque cardiovasculaire : alors que certains médicaments amaigrissants ont été documentés, dans le passé, comme entraînant une augmentation du risque cardiovasculaire, dont de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral, ces effets indésirables ayant motivé leur retrait du marché, cette étude semble confirmer l’absence de risque similaire avec la lorcasérine : ici, les chercheurs constatent en effet l’absence d’augmentation d’incidence d’événements cardiovasculaires chez les patients prenant ou ayant pris la lorcasérine vs placebo.

Enfin, rappelons que de tels médicaments permettent de perdre en moyenne entre 3 et 7 % de poids corporel, et que s’ils apparaissent comme une option facile pour perdre du poids, leur prise doit être combinée à un régime alimentaire équilibré et à un programme d'exercice.

 

N.B. Cet essai a été financé par la société pharmaceutique japonaise Eisai, qui détient les droits de développement et de commercialisation de la lorcasérine.


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages