Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ : Un mode de vie sain suffit-il à gommer ses effets ?

Actualité publiée il y a 11 mois 3 semaines 2 jours
JAMA Network Open
Les avantages d’un mode de vie sain priment-t-ils sur les risques de l’obésité pour la santé ? (Visuel Adobe Stock 94716982)

Les avantages d’un mode de vie sain priment-t-ils sur les risques de l’obésité pour la santé ? L’étude, menée par une équipe de l’AP-HP et de l’Inserm et publiée dans le JAMA Network Open, confirme que si l'observance d'un mode de vie sain est bien associée à un risque réduit d'un large éventail de comorbidités de l'obésité, cette association reste modeste. En d’autres termes, même si un mode de vie sain est toujours bénéfique, il gomme mais ne compense pas totalement les risques associés à l'obésité.

 

Si l’analyse menée sur les données de 438.000 participants de la Biobank britannique confirme que les adultes obèses présentent un risque plus élevé de différentes maladies que ceux qui maintiennent un poids de santé et un mode de vie sain mais que néanmoins, pratiquer régulièrement l'exercice, s'abstenir de fumer, consommer de l'alcool avec modération ou pas du tout et avoir une alimentation saine sont autant de facteurs associés à une réduction significative du risque de maladie cardiovasculaire, d'insuffisance rénale, de goutte, de troubles du sommeil et de troubles de l'humeur. Enfin, si l’adhésion à un mode de vie sain est bien associée à cette réduction du risque de comorbidités de l’obésité, cela n'élimine pas entièrement le risque. On retiendra néanmoins ce message positif :

un mode de vie sain est associé à un risque cardiovasculaire réduit chez les adultes obèses

L’étude de cohorte a analysé les données de précisément 438.583 participants à la UK Biobank âgés de 40 à 73 ans, exempts de comorbidité de l'obésité à l’inclusion et suivis durant environ 13 ans. Leur score de mode de vie a été calculé en fonction de l’adhésion à chacun des facteurs ‘alimentation, exercice, alcool…).  

 

  • 107.041 participants soit 24,4 % souffraient d'obésité ;
  • au cours du suivi, 150.454 soit 34,3 % ont développé au moins 1 des comorbidités prises en compte ;
  • vs les adultes obèses et n’adhérant à aucun facteur mode de vie sain, les participants obèses qui respectaient les 4 facteurs de mode de vie sain encourent :
  • un risque réduit de 16 % ;
  • réduit de 28 % de cardiopathie ischémique ;
  • de 29 % d’ arythmies ;
  • de 35 % d’insuffisance cardiaque
  • de 81 % d’artériosclérose ;
  • de 27 % d’insuffisance rénale ;
  • de 49 % de goutte ;
  • de 32 % de troubles du sommeil ;
  • de 34 % de troubles de l'humeur.
  • Ne pas fumer et bien s’alimenter
  • Les profils de mode de vie associés aux risques les plus faibles comprenaient une alimentation saine et au moins 1 des 2 comportements sains d'activité physique et ne jamais fumer.

 

Néanmoins, comparativement aux adultes de poids normal, les personnes obèses présentent

un risque plus élevé de plusieurs comorbidités, quel que soit le niveau d’adhésion à un mode de vie sain :

l’augmentation du risque de ces comorbidités est ainsi accrue de 41 % à une multiplication par 7 (pour le diabète chez les adultes obèses et respectant 4 facteurs de mode de vie sain).

 

Donc, le respect d'un mode de vie sain joue un rôle considérable dans le risque de nombreuses maladies chroniques, mais pas au point d’effacer entièrement l’impact négatif de l’obésité.

Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème