Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ : Une bataille à l’arrêt ?

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 5 jours
Science
La bataille mondiale contre l’obésité semble bloquée : de nombreuses questions essentielles sur ses causes restent toujours sans réponse (Visuel Adobe Stock 499694661)

Sa prévalence augmente toujours. Pourtant la bataille mondiale contre l’obésité semble bloquée : de nombreuses questions essentielles sur ses causes restent toujours sans réponse. L’obésité est désormais une pandémie mondiale, il est urgent de décrypter les mécanismes de sa pathogenèse, soulignent, dans la revue Science, ces experts du Shenzhen Institute of Advanced Technology (SIAT) de l'Académie chinoise des sciences, de l'Université de Copenhague de l'Université d'Indiana.  

 

Cet article de perspective, basé sur une conférence organisée par la Royal Society (Londres) sur la pathogenèse potentielle de l'obésité, avec des experts et des universitaires spécialisés alerte, alors que la plupart des gouvernements du monde entier luttent pour freiner la hausse des taux d’obésité, mais sans aucun signe de résultat. Les stratégies centrées sur la promotion de l’exercice physique et la réduction de la malbouffe et de l’apport énergétique ne sont pas parvenues à régler un problème bien plus complexe que prévu. Des idées fausses sur l’obésité ont entravé les progrès, les facteurs génétiques et leur interaction avec la physiologie et les facteurs environnementaux n’ont pas suffisamment été pris en compte.

Des avancées mais des questions clés sans réponse

Les progrès récents : les experts soulignent néanmoins les avancées dans la lutte contre l’obésité, notamment,

 

  • une meilleure compréhension du rôle central de la leptine, une hormone produite par les cellules graisseuses, dans la régulation de la consommation alimentaire via le déclenchement de signaux cérébraux ;
  • la reconnaissance du rôle complexe des différents types de tissus adipeux dans la production d’hormones ayant un impact sur l’ensemble du corps au lieu du rôle de stockage passif qui jusque-là leur était attribué.

 

Les questions essentielles qui restent sans réponse :

 

  1. comment le poids corporel et l’adiposité sont-ils régulés, et quels facteurs influencent cette régulation ? Les mécanismes complexes qui se cachent derrière les signaux de régulation et leur vulnérabilité restent très mal compris ;
  2. comment les besoins nutritionnels et énergétiques du corps sont-ils détectés et ces signaux intégrés dans le cerveau pour moduler l'équilibre énergétique, l'appétit et le comportement ?
  3. quels mécanismes déterminent l’impact de l’environnement alimentaire sur la régulation du poids corporel ? L’environnement de vie exerçant lui-même des influences sociales sur l’alimentation et la prise de poids ;
  4. comment la génétique et l’environnement interagissent pour créer une variabilité individuelle dans la susceptibilité à l’obésité ?

 

Les experts soulignent que le manque de réponse à ces interrogations bloque fondamentalement la lutte pourtant urgente contre ce fléau, qu’est l’obésité. « Il est évident que nous devrions posséder des réponses fondamentales », relève le professeur Speakman, auteur principal de l'article.

 

« L'obésité reste le premier défi en Santé publique. Nous devons tracer une voie claire pour les recherches futures. Cette feuille de route suppose déjà de pouvoir répondre à ces questions vitales ».

Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème