Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Une connaissance limitée des traitements chez les professionnels de santé

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
Obesity
Les professionnels de santé apparaissent démunis et mal formés pour prendre en charge leurs patients obèses

Alors que l’obésité est peut-être l’épidémie la plus redoutée en Santé publique, avec son cortège de comorbidités, cette étude d’une équipe de l’Université George Washington montre des professionnels de santé démunis et mal formés pour prendre en charge leurs patients obèses. Ces conclusions, présentées dans la revue Obesity, appellent à développer des formations médicales basées sur une meilleure connaissance des lignes directrices fondées sur la preuve scientifique, pour le traitement non chirurgical de l'obésité.

 

En dépit de la prévalence croissante de l'obésité et des maladies chroniques associées dont les maladies cardiaques, métaboliques et certains cancers, ces chercheurs de Washington relèvent une dispensation insuffisante des différents traitements recommandés pour l'obésité. Est-ce le manque de temps, le manque de remboursement ou de connaissance des remboursements, ou encore le manque de formation et connaissances des professionnels de santé, dont de soins primaires, mais l’obésité reste « sous-traitée ». Cette enquête qui évalue les connaissances des professionnels de santé sur cette priorité en santé, montre avant tout de grandes lacunes dans la connaissance des outils thérapeutiques dont l’efficacité a été démontrée.

 

Les auteurs ont mené cette enquête auprès d'un échantillon national (américain) représentatif de 1.506 internistes, médecins de famille, obstétriciens / gynécologues et infirmières afin d’évaluer la compréhension et les connaissances des personnels de santé sur les lignes directrices de traitement. L’analyse révèle que la plupart des professionnels manquent de connaissances et de compréhension des traitements recommandés, tels que le counseling comportemental, les thérapies cognitives ou même sur les médicaments disponibles.

 

Mieux former les professionnels à la prise en charge de l’obésité : les auteurs appellent à intégrer dans les formations initiales, médicales et paramédicales, des modules avancés sur la prévention et la gestion de l'obésité. « Nous avons toujours soupçonné ce manque de connaissances cependant il pose un problème majeur alors que l'obésité est la maladie la plus répandue dans les soins primaires ». De plus, dans un éditorial d'accompagnement, d’autres experts s’expriment sur la nécessité de plus de formation à la prise en charge de l'obésité et sur l’acquisition de compétences en gestion des soins, en communication et conseil en changements de mode de vie.

Autres actualités sur le même thème