Vous recherchez une actualité
Actualités

PARODONTITE et POLYARTHRITE : Ces bactéries orales qui enflamment les articulations

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 3 heures
Arthritis and Rheumatology
Le microbiome oral apparaît impliqué dans l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde (Fotolia)

Cette équipe de l’Université d’Amsterdam identifie des caractéristiques du microbiome oral spécifiques chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et les personnes à risque de développer la maladie. Alors que la corrélation entre bactéries buccales et parodontales et maladie cardiaque est aujourd’hui bien documentée, ces travaux, publiés dans la revue Arthritis and Rheumatology, suggèrent d’autres liens avec d’autres types d’inflammation.

 

Car l’abondance accrue et l’identification de bactéries pro-inflammatoires dans la bouche, identifiée chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, vient ici confirmer les conclusions de précédentes études sur le développement possible de la maladie à partir de la muqueuse buccale.

Une abondance accrue d'espèces bactériennes pro-inflammatoires chez les patients souffrant de PR

Les chercheurs analysent le microbiome buccal et l'état parodontal de 3 groupes de patients : 50 participants atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) précoce, 50 participants à risque de PR (souffrant d’arthralgie et présentant des autoanticorps) et 50 témoins. Les participants ont subi un examen parodontal, avec analyse par séquençage de la composition microbienne de la plaque dentaire sous-gingivale, de la salive et du revêtement de la langue. Si l’analyse n’identifie pas de différences parodontales significatives,

 

  • la composition microbienne de la salive, du revêtement de la langue révèle une abondance de certaines bactéries (Prevotella dans la salive et Veillonella dans la salive et le revêtement de la langue) chez les patients atteints ou à risque, vs témoins. .

 

Cette abondance accrue d'espèces bactériennes pro-inflammatoires apporte de nouvelles preuves d'une association probable entre le microbiome oral et le développement de la PR.

Autres actualités sur le même thème