Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de POIDS : 300 grammes chaque semaine, le gage d’un résultat à long terme

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 2 semaines
Obesity
Perdre un peu de poids mais de manière régulière, par exemple 300 à 500 g par semaine est gage de succès à long terme

 

Perdre un peu de poids mais de manière régulière, par exemple 300 à 500 g par semaine est gage de succès d’un régime de perte de poids à long terme, rappelle cette étude de l'Université Drexel qui met en garde contre une perte de poids trop importante et trop rapide et ses effets « yo-yo ». On sait en effet qu’une tentative de perte de poids sur 2 aboutit, dans les 2 ans à une reprise du poids initial voire plus. Des conclusions présentées dans la revue Obesity qui appellent à suivre un régime raisonnable et équilibré, et sous la surveillance d’un professionnel de la nutrition.

 

 

L'étude a été menée auprès de 183 participants en surpoids ou obèses invités à suivre un programme de perte de poids d'1 année, basé sur des substituts de repas ainsi que des objectifs comportementaux dont l'autosurveillance, le contrôle des apports caloriques et la pratique de l’exercice physique. Les participants étaient conseillés et évalués de manière hebdomadaire et devaient renseigner leurs comportements alimentaires, dont leurs envies, les épisodes de consommation émotionnelle, la frénésie alimentaire ou l’hyperphagie ou au contraire leur confiance dans l’autorégulation de l'apport alimentaire. L’analyse montre que :

-une plus grande variabilité du poids au cours des 6 et 12 premières semaines du programme est associée à une perte de poids et une autorégulation alimentaire plus faibles à 1 et 2 ans ;

-une consommation émotionnelle plus faible (curieusement), la frénésie alimentaire et les « obsessions » alimentaires autodéclarées au début de l'étude sont associées à une plus grande variabilité du poids et moins de perte de poids dans l'ensemble. Cela suggère que la perte de poids initiale, plutôt que le comportement envers les aliments, est tout de même plus fortement prédictive de la réussite de la perte et du maintien du poids.

 

En faveur d’un comportement alimentaire stable et d’une perte de poids lente et progressive : la prise ou reprise de bonnes habitudes alimentaires dès le début d'un programme de contrôle du poids et leur observance à long terme alimentaire font le succès d’un programme de perte de poids et le maintien de ses résultats à long terme, résume l'auteur principal Emily Feig, PhD, ancienne diplômée de l'Université Drexel. Il s’agit donc, concluent les auteurs, de se fixer un objectif réalisable de perte de poids sur une semaine et de s’y tenir les semaines suivantes.

 

300 à 500 g par semaine suffisent, ajoutent les chercheurs.

 

Autres actualités sur le même thème