Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PERTE de POIDS : Efficacité du tirzépatide pour les diabétiques de type 1 aussi

Actualité publiée il y a 2 mois 2 jours 9 heures
DTT
La recherche démontre l'efficacité du tirzépatide et sa sécurité aussi chez les personnes en surpoids et obèses atteintes de diabète de type 1 (Visuel Adobe Stock 132817323).

Le tirzépatide, un agoniste du récepteur du glucagon-like peptide-1 (GLP-1), indiqué au départ dans le traitement du diabète de type 2 est désormais autorisé contre l'obésité aux États-Unis. En effet, les études s’accumulent pour démontrer son efficacité aussi dans la perte de poids. Cette nouvelle recherche, menée à l'Université du Colorado et publiée dans la revue Diabetes Technology & Therapeutics (DTT), démontre son efficacité et sa sécurité aussi chez les personnes en surpoids et obèses atteintes de diabète de type 1.

 

La plupart des patients atteints de diabète, qu'il s'agisse de diabète de type 1 ou de type 2, sont soit en surpoids, soit obèses, note l’auteur d’un commentaire, le Dr Satish Garg. Les nouveaux traitements contre le diabète, connus non seulement pour améliorer le contrôle de la glycémie, mais également pour entraîner une perte de poids significative et réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de maladies rénales diabétiques. Cependant, ces médicaments ne sont pas encore pour une utilisation dans le diabète de type 1. Ainsi, le tirzépatide est approuvé pour la gestion du diabète de type 2. Chez les diabétiques de type 2, le médicament améliore le contrôle de la glycémie, facilite la perte de poids et améliore les résultats en matière de maladies cardiovasculaires.

En cas de diabète de type 1, aussi

L’étude a évalué l'utilisation du tirzépatide chez les adultes en surpoids/obèses atteints de diabète de type 1. L’équipe de Denver, et ses coauteurs, ont comparé un groupe d'adultes atteints de diabète de type 1 à qui on avait prescrit du tirzépatide (hors AMM) à un groupe témoin d'adultes atteints de diabète de type 1 qui n'utilisaient aucun médicament de perte de poids. L’analyse révèle :

 

  • des baisses significativement plus importantes de l'indice de masse corporelle (IMC) et du poids dans le groupe d’intervention, vs témoins ;
  • chez ces participants traités, l’HbA1c a diminué dès 3 mois de traitement et s'est maintenue pendant l’année de suivi ;
  • les patients traités ont pu également et en moyenne diviser par 3 leur dose d'insuline tout au long de la période d'étude ;
  • finalement, le tirzépatide a permis une perte de poids moyenne de 18,5 %, soit supérieure à 20 kilos

chez les participants de l’étude, tout en atteignant son premier critère soit l’amélioration du contrôle de la glycémie chez ces patients atteints de diabète de type 1.

 

« L'utilisation des analogues de GLP-1 chez les patients atteints de diabète de type 1 n’est pas sans défi, cependant avec une surveillance étroite, ces patients pourraient retirer de grands avantages de ces traitements », concluent les auteurs. En particulier une perte de poids significative mais aussi l’opportunité de pouvoir réduire l’insuline.

 

Si d’autres essais contrôlés randomisés devront être menés pour confirmer ces bénéfices chez les diabétiques de type 1, le tirzépatide n’en finit pas de faire perdre du poids.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème