Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ : Le lait maternel, tout à y gagner !

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 1 semaine
Pediatric Research
On ne reviendra pas sur tous les bénéfices du lait maternel pour le nouveau-né

On ne reviendra pas sur tous les bénéfices du lait maternel pour le nouveau-né, mais la question se pose lorsque le nourrisson nait prématurément : car le lait des mères de bébés prématurés contient des quantités différentes de microARNs vs celui des mères ayant mis au monde à terme. Mais justement, c’est ce qui peut aider les bébés prématurés à rattraper leur croissance et leur développement, selon cette étude de la Penn State, présentée dans Pediatric Research. Une meilleure compréhension de la composition en microARNs des laits maternels qui va permettre aussi de développer -en cas de besoin- de meilleures préparations pour nourrissons.

 

Les chercheurs de la Penn comparent ici le lait maternel de mères de bébés prématurés, nés entre 28 et 37 semaines de grossesse et le lait maternel de mères de bébés nés à terme soit après 38 semaines de grossesse. Les chercheurs ont précisément examiné les différences dans la composition des microARNs des laits, ces microARNs pouvant être transmis au nourrisson et affecter l'expression des gènes.  

 

Les chercheurs ont analysé 36 échantillons de lait maternel provenant de mères de nourrissons nés à terme et 31 échantillons de de lait maternel provenant de mères de nourrissons nés prématurément. Les échantillons ont été traités en laboratoire afin d’en extraire les microARNs et déterminer les différences entre les 2 types de lait maternel. Les chercheurs identifient 9 microARNs significativement différents dans le lait maternel des mères de bébés prématurés. Ces microARNs se trouvent cibler les processus métaboliques, réguler la fonction gastro-intestinale et la consommation d'énergie chez les bébés prématurés.

 

Des profils de microARN altérés qui influencent le métabolisme sont ainsi identifiés. Transférés au nourrisson, ils peuvent avoir une incidence sur son métabolisme, en particulier sur la façon dont il traite l'énergie et les nutriments.

 

Développer de meilleures préparations pour nourrissons ? les bébés prématurés à faible poids de naissance, sont plus fragiles, et présentent un risque de retard de croissance et de développement accru par rapport aux nourrissons nés à terme. Leurs besoins nutritionnels sont donc différents. De précédentes recherches ont établi que les macronutriments - graisses, sucres et protéines – présents dans le lait maternel des mères de bébés prématurés sont bien spécifiques pour répondre aux besoins uniques de ces nourrissons. Ces microARNs spécifiques dans le lait maternel jouent donc un rôle dans la santé et le développement du nourrisson prématuré.

« Nous savons que les bébés nés prématurément ont de meilleurs résultats de santé avec le lait maternel qu'avec les préparations, et nos résultats contribuent à expliquer certains de ces avantages associés à l'allaitement maternel : ces profils de microARNs uniques identifiés dans le lait des mères de bébés prématurés semblent spécialement adaptés aux nourrissons prématurés, car ils ciblent les voies métaboliques qui vont soutenir le rattrapage de la croissance et du développement ».

 

Bref, l'étude contribue à renforcer les multiples avantages nutritionnels du lait maternel, y compris ou surtout pour les bébés prématurés.

Autres actualités sur le même thème