Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ: Rien ne vaut le sein pour le cœur du bébé

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 4 jours
Pediatrics

« Breast is best », écrivent ces chercheurs de l’Université d’Oxford qui recommandent donc l’allaitement maternel et décrivent ses bénéfices, pour la santé cardiaque des bébés prématurés. L’étude, présentée dans la revue Pediatrics, confirme que l'allaitement est lié à une meilleure structure et une meilleure fonction cardiaques, chez l’enfant et à l'âge adulte.

Les cœurs des bébés prématurés développent souvent anormalement, explique le Dr Adam Lewandowski du département recherche clinique cardiovasculaire de l'Université d'Oxford. L'équipe a déjà montré qu'à l'âge adulte, les personnes nées très prématurément ont des ventricules de plus petite taille, des parois plus épaisses et une fonction cardiaque réduite. Ces différences dans le développement du cœur interviennent dès les premiers mois qui suivent la naissance.


L'équipe a regardé quel pouvaient être les bénéfices, cardiaques, de l'allaitement maternel, en cas de prématurité. Si le mode d'alimentation durant cette fenêtre de grande vulnérabilité était de nature à modifier la façon dont le cœur du bébé se développe. « Nous avions déjà des données sur plus de 900 personnes suivies depuis leur naissance, dans le cadre d'une étude antérieure débutée en 1982, sur les effets des régimes alimentaires différents chez les nourrissons prématurés. Nous avons invité ces participants, suivis depuis le début de la vie pour une étude cardiovasculaire et utilisé nos données pour évaluer comment les différents régimes alimentaires peuvent affecter le développement du cœur à long terme ». 102 participants ont finalement accepté de participer à cette seconde vague, et leurs données cardiaques ont été comparées à celles de 102 autres personnes, appariées pour l'âge et nées à terme (témoins). L'analyse montre que :

· La prématurité est associée à une réduction du volume et de la fonction cardiaques, vs une naissance à terme,

· cependant, cette réduction du volume et de la fonction cardiaques était significativement réduite chez les personnes qui, à la naissance, ont bénéficié d'un allaitement maternel exclusif (vs formule pédiatrique).

· Cette réduction de la réduction du volume et de la fonction cardiaques est directement dose dépendante avec la consommation de lait maternel, en particulier en cas d'allaitement mixte. Plus le bébé prématuré a reçu de lait maternel, moins son volume et sa fonction cardiaques « ont souffert » de sa prématurité. Ce résultat apparaît encore plus significatif, après prise en compte des facteurs de confusion- qui pourraient aussi avoir affecté le volume du cœur et sa fonction.

« Même la meilleure formule pour bébé manque de certains des facteurs de croissance, d'enzymes et d'anticorps présents naturellement dans le lait maternel et indispensables pour les bébés en développement. Si la naissance prématurée a inévitablement une incidence sur le développement de l'enfant, l'allaitement maternel apparaît comme le meilleur moyen de préserver au mieux le développement cardiaque de l'enfant ».

Autres actualités sur le même thème