Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO : Un clin d’œil suffit pour jauger la menace dans un groupe

Actualité publiée il y a 2 années 6 mois 3 semaines
Social Psychology and Personality Science
Nous sommes capables en un clin d’œil de nous concentrer sur un individu isolé, d’extraire son sexe homme ou femme puis d'identifier le sexe-ratio ou le niveau de menace au niveau du groupe

Chaque jour, nous percevons visuellement les personnes à la fois isolément et en groupe. Cette étude montre que nous sommes capables, en un clin d’œil de nous concentrer sur un individu isolé, d’extraire son sexe homme ou femme puis d'identifier le sexe-ratio ou le niveau de menace au niveau du groupe même s'il s'agit d'un groupe important de personnes. Ces conclusions, présentées dans la revue Social Psychology and Personality Science démontrent notre capacité remarquable à isoler au sein d’une foule puis à « intégrer » en moins d'une seconde une information essentielle à notre jugement ou notre survie sociale.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les chercheurs de l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA) montrent aussi notre capacité à évaluer très vite le sexe-ratio d'un groupe et si ce groupe constitue une menace et cela, en une demi-seconde. Et cette capacité de perception du sexe-ratio est décrite comme extrêmement précise. Une capacité évolutive, liée à la survie, car le nombre de personnes qui forment le groupe, et le nombre d’hommes participent au caractère menaçant inné du groupe pour l’individu isolé. Cette capacité permet ainsi de déterminer si le groupe est hostiles ou hospitalier, explique l'auteur principal, Nicholas Alt, un étudiant diplômé en psychologie à l'UCLA.

 

La recherche en psychologie sociale a déjà montré que les capacités de perception humaine permettent de déchiffrer rapidement et efficacement les appartenances sociales (dont le sexe et l’ethnie), les états émotionnels (dont le bonheur, la peur) et les relations interpersonnelles. Cependant, dans la vraie vie, nous sommes souvent face ou au sein de groupes, l’équipe de l’UCLA a donc cherché à évaluer alors comment nos perceptions passent du niveau individuel au stade du groupe.

 

Une demi-seconde suffit ! En combinant les connaissances en psychologie sociale et des techniques de science de la vision, via 3 études, les chercheurs ont évalué la rapidité à percevoir le rapport de masculinité et le niveau de menace du groupe. Ils montrent que leurs participants sont capables d’extraire rapidement, en 500 millisecondes précisément, le rapport hommes / femmes d'un groupe et d’apprécier son niveau de menace.

 

Serait-il possible de manipuler la perception du groupe en particulier pour renforcer la cohésion de groupe ? Quels sont les effets de la perception du sexe-ratio sur nos jugements sociaux ? Ce sont les prochaines étapes prévues pour cette recherche.  

Autres actualités sur le même thème