Vous recherchez une actualité
Actualités

RHUMATISMES: Un patient sur 3 éprouve une dysfonction sexuelle

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 1 semaine
EULAR 2016

La conclusion n’est pas très étonnante mais ajoute à l’effet de l’arthrite rhumatoïde sur la qualité de vie du patient. Cette étude, présentée au Congrès annuel de l’European League Against Rheumatism (EULAR) révèle que la dysfonction sexuelle touche en effet un patient sur 3, sexuellement actifs, hommes et femmes, atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR). Manque de libido, douleurs lors des rapports sexuels, éjaculation prématurée … sont autant de troubles constatés chez un grand nombre de patients arthritiques.

C'est la première étude à documenter l'incidence des troubles sexuels chez les patients atteints de PR. « La sexualité est une dimension importante de l'épanouissement, de la qualité de vie et de la santé d'un individu et les problèmes sexuels peuvent avoir un impact sérieux néfaste sur la relation de couple », rappelle le Dr Pedro Santos-Moreno du Centre de prise en charge de la PR à Bogota, et auteur principal de l'étude. Son étude montre en effet la relation entre l'absence d'activité sexuelle et la présence d'activité de la maladie.


L'étude a exploré trois types de facteurs différents, déclenchants, prédisposants et responsables qui peuvent influer sur la prévalence et l'aggravation des troubles sexuels chez des patients atteints de PR, agés en moyenne de 55 ans, à 80% des femmes, à 40% ne rapportant aucune activité sexuelle. Un peu moins d'un tiers des hommes atteints de PR dans cette étude a également signalé l'absence d'activité sexuelle.

· Les facteurs déclenchants de dysfonction sexuelle chez les femmes et les hommes atteints de PR comprennent :

- l'infidélité (respectivement 33% et 6%),

- le sentiment d'insécurité (ne pas se sentir « sûr de soi ») lors des rapports sexuels (32% et 16%),

- des causes biologiques ou physiques (17% et 3%) -qui n'arrivent « qu'en 3è position-

· Les facteurs prédisposants

- Une dégradation de l'image corporelle (14% et 21%) : lire aussi cette étude

- l'infidélité (13% et 7%),

- l'anxiété (2% et 2%),

- la perte d'attractivité (1,4% et 10%).

· Les facteurs jugés responsables de troubles sexuels chroniques chez les femmes et les hommes :

- les causes biologiques (11% et 15%),

- l'infidélité (9% et 4%),

- une altération globale de la relation du couple (9 % et 19%),

- la dysfonction sexuelle du partenaire (3% et 0,8%),

- la dépression et l'anxiété (1,9% et 5%).

Il n'existe pas de relation significative entre ces différents types de facteurs et l'activité ou sévérité de la maladie.

One third of rheumatoid arthritis patients experience sexual dysfunction

Accéder au Dossier Rhumatismes et biothérapies de Santé log. Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi: POLYARTHRITE et FIBROMYALGIE: Quand le patient est prisonnier de son propre corps -

Autres actualités sur le même thème