Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

RISQUE CARDIOVASCULAIRE : L’exercice inefficace face à l’excès de sucre ?

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 4 jours
The American Journal of Clinical Nutrition
Si de nombreux médecins préconisent de renforcer la pratique de l’activité physique pour contrer les effets de l’excès de sucre dans l’alimentation, cette étude révèle que cette pratique reste très insuffisante (Visuel Adobe Stock 479486390)

La consommation régulière de  boissons sucrées est une cause reconnue de maladies cardiovasculaires, pourtant cette consommation n’en finit pas d’augmenter. Si de nombreux médecins préconisent de renforcer la pratique de l’activité physique pour contrer les effets de l’excès de sucre dans l’alimentation, cette équipe de la Harvard T.H.Chan School of Public Health révèle aujourd’hui que cette pratique reste très insuffisante. En d’autres termes, contrairement à l’idée généralement reçue, les bienfaits de l'activité physique ne l'emportent pas sur le risque de maladie cardiovasculaire associé à la consommation excessive d’aliments sucrés.

 

On sait que les boissons sucrées constituent la plus grande source de sucres ajoutés dans les régimes occidentaux. Les communications marketing sur ces boissons montrent souvent des sportifs les consommant, suggérant implicitement l’absence d’effet négatif sur la santé lorsque l’on est physiquement actif. Cette nouvelle étude s’inscrit en faux.

L’activité physique inopérante face aux boissons sucrées

L’étude a suivi 100.000 participants durant 30 ans. L’analyse révèle que :

 

  • la consommation de boissons sucrées plus de 2 fois par semaine est associée à un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires,
  • quel que soit le niveau d'activité physique pratiquée ;
  • même si les 150 minutes d’activité physique hebdomadaire recommandées protègent contre les maladies cardiovasculaires, elles ne suffisent pas à contrer les effets néfastes des boissons sucrées ;
  • précisément, l'activité physique réduit de moitié le risque de maladies cardiovasculaires associé aux boissons sucrées, mais
  • l'activité physique n'élimine pas complètement le risque cardiovasculaire associé aux sucres ajoutés ;

  • la fréquence de consommation prise en compte dans l'étude soit 2 fois par semaine reste relativement faible mais reste pourtant associée de manière significative au risque de maladie cardiovasculaire ;
  • une consommation quotidienne de boissons sucrées est associée à un risque encore plus élevé.

« La meilleure boisson reste l'eau ».


Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème