Actualités

SAGESSE : Des forces différentes chez les femmes et chez les hommes

Actualité publiée il y a 8 mois 1 jour 3 heures
Frontiers in Psychology
Mieux comprendre les différentes formes prises par la sagesse chez les femmes et chez les hommes peut permettre de mieux comprendre les conditions d'une bonne santé mentale et du bien-être (Fotolia 119595526)

Cette étude transversale menée auprès de plus de 600 femmes et hommes révèle que la sagesse prend des formes différentes chez les femmes et chez les hommes : les femmes obtiennent un score plus élevé sur la compassion et à l'autoréflexion, tandis que les hommes font mieux sur certaines fonctions de la cognition et dans le contrôle de leurs émotions. Ces différents traits, documentés dans la revue Frontiers in Psychology peuvent aussi permettre de mieux comprendre les conditions d'une bonne santé mentale et du bien-être, des conditions spécifiques aux femmes et aux hommes.

 

Les chercheurs, psychologues, de l’Université de Californie - San Diego rappellent que la sagesse est un trait de personnalité qui sous-tend la santé mentale et le bien-être. Ils examinent aujourd’hui les différences de ses manifestations selon le sexe, en utilisant 2 échelles validées et ses associations avec la dépression, la solitude, le bien-être, l'optimisme et la résilience.

Les femmes et les hommes ont des forces différentes en matière de sagesse,

probablement liées à des facteurs socioculturels et biologiques.

L’étude a suivi ainsi 659 participants âgés de 27 à 103 ans, évalués pour ce trait, à l’aide de l’échelle de sagesse de San Diego (SD-WISE) et l'échelle de sagesse tridimensionnelle (3D-WS). Le SD-WISE-24 est une échelle en 24 items liés à 6 composantes bien définies de la sagesse :

  1. comportements prosociaux (empathie et compassion),
  2. régulation émotionnelle,
  3. autoréflexion,
  4. acceptation de l'incertitude et de la diversité des perspectives,
  5. esprit de décision,
  6. et conseil social.

L’échelle 3D-WS contient 39 items couvrant 3 dimensions de la sagesse : cognitive, affective et réflexive.

L’analyse constate qu’en général :

 

  • les femmes obtiennent de meilleurs scores sur la compassion et à l'autoréflexion ;
  • les hommes sur la cognition et la régulation émotionnelle ;
  • le score total 3-D-WS est en général plus élevé chez les femmes que chez les hommes ;
  • chez les femmes comme chez les hommes, la sagesse s’avère associée à un plus grand bien-être mental, à l'optimisme et à la résilience et à des niveaux inférieurs de dépression et de solitude.

 

Des différences de formes de sagesse entre les hommes et les femmes qui peuvent aussi contribuer à expliquer des différences de bien-être et de santé/maladie mentale, commente l'auteur principal, le Dr Dilip V. Jeste, du Center of Healthy Aging, professeur émérite de psychiatrie et de neurosciences à École de médecine de l'UC San Diego.

 

Chaque personne aborde la sagesse différemment et le comprendre permet à chacun de mieux évaluer son bien-être mental : « Avoir une meilleure compréhension de la sagesse et de la manière de l'améliorer peut avoir des avantages pour la santé. D'autres études ont montré que les niveaux de certaines composantes de la sagesse comme l'empathie/la compassion et la régulation émotionnelle peuvent être améliorées par des interventions psychosociales et comportementales », concluent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème