Actualités

SÉDENTARITÉ : Ces petites séquences d’activité qui entretiennent le muscle

Actualité publiée il y a 1 mois 4 semaines 1 jour
Journal of Applied Physiology
De petites séquences d'activité après les repas peuvent aider à maintenir la masse musculaire (Visuel Adobe Stock 456348587)

De petites séquences d'activité après les repas peuvent aider à maintenir la masse musculaire, conseille cette équipe de l'Université de Toronto : interrompre une position assise prolongée par de courtes périodes d'activité, comme 2 minutes de marche ou des squats assis-debout, permettent au corps à utiliser plus d'acides aminés provenant des repas, pour construire des protéines musculaires.

 

L’auteur principal, Daniel Moore, professeur agrégé de kinésithérapie musculaire à l’Université explique que « les périodes sédentaires prolongées altèrent la capacité du corps à filtrer le sucre du sang après le repas». Lorsqu’il est possible d’interrompre cette période sédentaire par de brèves périodes d'activité, comme, simplement, 2 minutes de marche d'intensité modérée, cela permet d’améliorer la façon dont le corps élimine le sucre de nos repas ».

Faire quelques squats suffit à éliminer le sucre ?

L’équipe a cherché à comprendre si l'interruption de périodes prolongées en position assise, un phénomène courant dans de nombreux environnements de travail, pouvait augmenter la capacité de nos muscles à utiliser les éléments constitutifs des protéines, ou acides aminés, des aliments, pour remplacer les protéines anciennes ou endommagées. Ce processus permet d’assurer au corps une quantité et une qualité musculaires.

Faire quelques squats suffit à reconstituer le muscle ?

L’étude a suivi 12 participants (7 hommes et 5 femmes) à travers 3 expériences de 7 heures et demie chacune. Les participants ont dû rester en position assise prolongée, interrompue toutes les 30 minutes par de courtes périodes de marche ou d'accroupissement. Ces expériences confirment que ces courtes séquences d’activité suffisent à améliorer l'efficacité des acides aminés alimentaires utilisés pour la synthèse des protéines musculaires.

 

En pratique, l’étude confirme que la station assise prolongée est associée à une perte musculaire, ce qui n’est pas surprenant, mais que de courtes séquences d’activité suffisent non seulement à inverser ce processus mais aussi à fabriquer de nouvelles protéines musculaires ;

 

« Bouger après avoir mangé permet d'utiliser plus efficacement plus les acides aminés alimentaires ».

Autres actualités sur le même thème