Vous recherchez une actualité
Actualités

SOINS INFIRMIERS : Pour le patient âgé, tout se joue en sortie d’hospitalisation

Actualité publiée il y a 2 années 3 mois 2 semaines
Journal of the American Geriatrics Society
En France, certains SSR sont spécialisés dans les soins centrés sur l’appareil locomoteur, le système nerveux, cardio-vasculaire, respiratoire, digestif, métabolique et endocrinien, l’oncohématologie, le soin des brûlures, l’addictologie et les polypathologies

 

En sortie d’hospitalisation, un patient âgé devra préparer son retour au domicile (SSIAD), en Service de soins de suite et de réadaptation (SSR), ou en maison de retraite (EHPAD), l’objectif étant d’éviter une nouvelle hospitalisation. Certains SSR sont spécialisés dans certains soins -et en France autour de 9 activités spécialisées*. Dans cette étude, américaine, les experts soulèvent des inquiétudes concernant la qualité inégale des services de « skilled nursing facility », l’équivalent de nos SSR, et révèle des taux inégaux de transferts à court terme de ces services aux établissements de soins de longue durée. Alors que la plupart des personnes âgées considèrent le transfert dans un établissement de soins de longue durée comme un pas dans la mauvaise direction, l’étude, présentée dans le Journal of the American Geriatrics Society insiste sur l’importance du rôle des ces SSR dans la récupération et la préservation de l’autonomie du patient âgé.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Ainsi, en France, certains SSR sont spécialisés dans les soins centrés sur l’appareil locomoteur, le système nerveux, cardio-vasculaire, respiratoire, digestif, métabolique et endocrinien, l’oncohématologie, le soin des brûlures, l’addictologie et les polypathologies. Ici, les chercheurs examiner le rôle clé que ces services ou structures peuvent jouent dans le placement des personnes âgées dans les établissements de soins de longue durée. L’équipe a regardé précisément l’impact de la qualité des soins et de son incidence sur le risque de transition vers les établissements de soins de longue durée.

 

Il s’agit d’une très large analyse des données de santé de plus de 500.000 personnes âgées de 65 ans et plus. Cette analyse confirme que le risque de transition d’un patient âgé en sortie d’hospitalisation vers une maison de retraite (EHPAD) ou dans un service de soins de longue durée varie bien selon les soins reçus dans le service de soins de suite. Ainsi, les patients âgés ayant bénéficié de soins de qualité élevée présentent un risque significativement plus faible d’institutionnalisation.

 

S’inspirer, en retour d’expériences, des protocoles mis en place dans les SSR spécialisés ayant les taux les plus faibles de transition en institutions, pourrait permettre de limiter ces variations dans la qualité des soins apportés aux patients âgés, à la sortie de l’hôpital.

 

L’objectif prioritaire étant toujours le retour au domicile et à « une vie dans la communauté », après l’hospitalisation.

Autres actualités sur le même thème