Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SOLITUDE : Des robots pour tenir compagnie ?

Actualité publiée il y a 6 mois 3 semaines 4 jours
International Journal of Social Robotics
Les personnes seules qui interagissent avec les robots sociaux et intelligents retrouvent, au moins partiellement, un équilibre émotionnel (Visuel Adobe Stock 170499375).

La robotique et l’intelligence artificielle (IA), avec leurs progrès remarquables, pourront-elles contribuer à soulager ce fardeau dont la prévalence augmente, et bien reconnu aujourd’hui comme un facteur néfaste pour la santé physique et mentale ? C’est en tous cas la conviction de cette équipe de l’Université de Glasgow, qui démontre que les personnes seules qui interagissent avec les robots sociaux et intelligents en révèlent davantage sur elles-mêmes et retrouvent un certain équilibre émotionnel.

 

En d’autres termes, ces robots de compagnie, s’ils ne remplacent certainement pas le contact humain, peuvent aider à lutter efficacement contre le sentiment de solitude. En effet, l'interaction avec un robot social semble ici améliorer significativement l'humeur et de plus en plus au fil du temps, et se révèle une intervention efficace pour maintenir ou restaurer la santé émotionnelle.

 

L’étude, menée avec 39 participants, a cherché à préciser les effets d’une utilisation régulière et sur le long terme d’un robot, « Pepper », en particulier l’engagement réel des utilisateurs et leur partage au quotidien avec « la machine ». L’expérience montre qu’au fil du temps :

 

  • les utilisateurs parlent et « se confient » de plus en plus à leur robot,
  • ils le perçoivent et le décrivent comme de plus en plus social et compétent ;
  • jugent leurs interactions et ses réponses de plus en plus réconfortantes ;
  • bénéficient d’une amélioration de leur humeur et d’une réduction du sentiment de solitude.

  • plus largement, ces utilisateurs éprouvent beaucoup moins d’émotions négatives dont le stress ;
  • les participants au départ les plus introvertis déclarent partager davantage d’informations avec leur robot.

 

L’auteur principal, le Emily Cross, professeur à l'Université de Glasgow et à l'ETH Zürich commente ces conclusions : « Nous sommes vraiment enthousiasmés par ces données si favorables à l’utilisation de robots intelligents comme un outil permettant aux personnes seules de tenir des conversations, de parler d’elles-mêmes et de retrouver une santé émotionnelle ».

 

Si la technologie peut sembler un pis-aller en regard de véritables interactions sociales humaines, le robot social, basé sur l’IA et les derniers modèles de langage, pourrait constituer une option efficace de communication « sociale » pour les personnes seules, en complément ou en substitution -partielle- des interactions humaines avec les amis et les proches.  

Cet article en vidéo :


Autres actualités sur le même thème