Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL : 40% des ados ne dorment pas suffisamment, la faute aux écrans

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 2 semaines
Sleep Medicine
Les adolescents ont besoin de 9 heures de sommeil chaque nuit pour être productifs et proactifs.

La proportion d'adolescents qui ne dorment pas suffisamment augmente rapidement, alerte cette étude de l’Université d'État de San Diego qui associe cette privation de sommeil à l’usage prolongé des smartphones et des tablettes. Une différence nette par rapport aux générations précédentes, en l’espace de 10 ans seulement, le "taux" des ados qui dorment moins de 7 heures par nuit en moyenne a progressé de 20%. C’est à lire dans la revue Sleep Medicine.

 

La plupart des experts du sommeil conviennent, en ligne avec les directives, que les adolescents ont besoin de 9 heures de sommeil chaque nuit pour être productifs et proactifs. Un sommeil de moins de 7 heures par nuit est considéré comme insuffisant.

 

A partir des données de 2 études cohortes, la Monitoring the Future survey et la Youth Risk Behavior Surveillance System survey, menées au total auprès de plus de 360​.000 adolescents, les chercheurs constatent que :

  • en 2015 environ 40% des adolescents dormaient moins de 7 heures par nuit,
  • c’est 58% de plus qu'en 1991,
  • et 17% de plus qu'en 2009.

 

Plus les jeunes passent du temps en ligne, moins ils dorment. Les adolescents qui passent 5 heures par jour en ligne sont ainsi 50% plus susceptibles de manquer de sommeil vs leurs pairs qui ne passent qu'1 heure en ligne/ jour. L’analyse montre que ce tournant se produit en 2009, au moment même de l’explosion de l'utilisation des smartphones. Les auteurs rappellent ainsi les études suggérant que la lumière bleue des tablettes et des smartphones interfère avec l’horloge biologique et le rythme naturel du sommeil. Bref, les étudiants ont tendance à compenser ce manque de sommeil en somnolant pendant les heures de la journée et c’est sans compter les effets du manque de sommeil sur la santé.  

 

En faveur d’une utilisation modérée, les auteurs suggèrent que 2 heures par jour d’écran laisseraient suffisamment de temps au sommeil.

Autres actualités sur le même thème