Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL : Apnée + insomnie annoncent et aggravent la dépression

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 2 jours
Respirology

La combinaison de ces 2 troubles du sommeil, l’apnée (SAOS) et l'insomnie fréquemment associée à la dépression, c’est la conclusion de cette étude de l’Université d’Adélaïde (Australie), qui précise la prévalence et la sévérité des symptômes de dépression ici chez les hommes souffrant d'apnée du sommeil et d'insomnie. Des données présentées dans la revue Respirology qui incitent, une nouvelle fois, à ne pas prendre ces troubles du sommeil à la légère.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS) et l'insomnie coexistent fréquemment selon les observations en population clinique, mais la prévalence de la combinaison de ces 2 conditions et les facteurs de risque restent mal connus en population générale. Cette équipe australienne a donc cherché à évaluer la prévalence et le profil des symptômes de SAOS et des insomnies « comorbides » non diagnostiqués chez ces participants vivant en communauté (non hospitalisés). L'étude menée ici chez 700 hommes, âgés en moyenne de 58 ans. Les différentes données ont été évaluées, pour le sommeil, par le Pittsburgh Sleep Quality Index et le questionnaire 36-item short form (SF-36), pour l'insomnie par le difficulty initiating/maintaining sleep in the presence of daytime fatigue (DIMS-F), la dépression, par le Beck Depression Inventory-1A et le Depression Scale and Patient Health Questionnaire-9 (PHQ-9). L'analyse aboutit en effet à :


-une prévalence de la combinaison des 2 troubles de 6,7%

-une prévalence de la dépression de 43% chez les participants souffrant des 2 conditions,

-vs 22% chez les participants souffrant « seulement » d'insomnie,

-vs 8% chez les participants souffrant seulement d'apnée du sommeil.

-une sévérité plus élevée des symptômes de dépression chez les participants atteints, souffrant des 2 troubles du sommeil.

En conclusion, les hommes atteints d'apnée + insomnie ont un risque de dépression et le cas échéant des symptômes plus sévères de dépression que les hommes ayant un seul trouble du sommeil. Un repère pour les personnels de santé en soins primaires, écrivent les auteurs : « l'insomnie et l'apnée du sommeil se produisent communément ensemble et sont fortement associées à des résultats médiocres en matière de santé mentale ». Conséquence : un diagnostic correct et efficace de l'apnée du sommeil et de l'insomnie non seulement participera à la reconnaissance de ce trouble comorbide et pourra permettre d'éviter, dans de nombreux cas, la prescription de médicaments hypnotiques.

7 June 2017 DOI: 10.1111/resp.13064 Co-morbid OSA and insomnia increases depression prevalence and severity in men

Pour retrouver toute l'actualité scientifique et médicale sur le Sommeil : Sommeil Blog

Autres actualités sur le même thème