Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL, PERTE de POIDS: 2 molécules uniques, espoirs de nouveaux traitements

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
Nature

Ces scientifiques du Scripps Research Institute ont synthétisé une paire de petites molécules qui modifient de façon spectaculaire l’horloge biologique mettant en évidence l'efficacité de ces composés dans le traitement de toute une série de maladies comme l'obésité, le diabète, l'hypercholestérolémie, et les troubles du sommeil. Les chercheurs, qui publient leurs conclusions dans l’édition du 29 mars de la revue Nature, pensent pouvoir développer, à partir de ces composés des médicaments contre les troubles du sommeil et la perte de poids. L'étude montre sur des modèles animaux que ces petites molécules synthétiques sont parvenues à modifier rythme circadien et le profil d'expression génique de base de l’horloge biologique dans l'hypothalamus, la zone du cerveau qui régule les rythmes quotidiens chez les mammifères sur un cycle de 24 heures de lumière et d'obscurité.

Un effet unique : Administrées à des souris obèses, ces mêmes petites molécules parviennent à réduire l'obésité en réduisant la masse grasse, en améliorant les niveaux de cholestérol et en réduisant l'hyperglycémie chronique qui peut conduire au diabète. «L'idée derrière cette recherche est que nos rythmes circadiens sont couplés avec les processus métaboliques et que nous pourrions les moduler pharmacologiquement » - voir notre récent article : HORLOGE BIOLOGIQUE: La boîte noire de notre métabolisme – explique le Dr Thomas Burris, un professeur au Scripps Florida, qui a dirigé cette étude. Et, en effet, l'effet de cette modulation est étonnamment positive et tout a été bénéfique, ajoute-t-il.


Des composés de première génération, la première à atteindre leurs cibles in vivo : En termes de thérapeutique, c'est donc une première étape. Son équipe a identifié et testé cette paire de puissants composés synthétiques qui activent des protéines appelées REV-ERBα et REV-ERBβ, qui jouent un rôle essentiel dans la régulation de l'expression de protéines de l'horloge qui régit les rythmes biologiques de l'activité et du métabolisme. Les chercheurs ont pu constater des effets métaboliques clairs lorsque les composés synthétiques sont administrés, sur l'animal, 2 fois par jour pendant 12 jours. S'en suit une perte de poids significative liée à la diminution de la masse grasse sans qu'il n'y ait de changement dans la quantité de nourriture absorbée. Ces animaux suivent le modèle humain de l'obésité mais ont tout de même perdu du poids avec l'administration de ces composés.

Les composés synthétiques parviennent à réduire la production de cholestérol de 47% et les triglycérides dans le sang de 12 % chez l'animal.

Le rythme circadien module l'expression d'un certain nombre de gènes métaboliques dans le foie, le muscle squelettique et dans le tissu adipeux. Modifié, il entraine une augmentation de la dépense d'énergie. Les chercheurs observent ainsi une augmentation de 5% de la consommation d'oxygène, ce qui suggère la dépense énergétique accrue au cours de la journée et de la nuit. Pourtant ces augmentations ne sont pas dues à une activité accrue des animaux qui montrent une réduction de 15% de leur activité. En plus de leur impact sur le métabolisme, les deux composés ont donc également affecté l'activité des animaux pendant les périodes de jour et de nuit, ce qui suggère que cette classe de composés peut être utile pour le traitement des troubles du sommeil, dont le fameux jetlag.

Source: Nature doi:10.1038/nature11048 «Regulation of Circadian Behavior and Metabolism by Synthetic REV‐ERB Agonists"

Accéder aux dernières actualités sur l'Horloge biologique


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre