Vous recherchez une actualité
Actualités

STATINES : Elargir leur prescription en dépit du risque de diabète

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 4 jours
American Journal of Medicine

Ces experts de la Florida Atlantic University recommandent à nouveau une prescription plus large des statines dans le traitement et la prévention des maladies cardiovasculaires et en dépit du risque de diabète associé. Car utilisées pour abaisser le cholestérol, les statines sont aussi connues pour augmenter légèrement le risque de diabète. Un commentaire publié dans l’American Journal of Medicine qui vient appuyer de précédentes données également en faveur d’une utilisation plus large, et en prophylaxie pour les personnes âgées.

Ce sont des experts de renommée internationale du Collège Charles E. Schmidt de médecine de la Florida Atlantic University mais aussi de Harvard qui abordent ici le lien possible, mais non prouvé, entre les statines et le risque de diabète, ainsi que les implications pour la prescription de ces médicaments statines pour les cliniciens. Leur conclusion est claire, le risque de diabète, même si réel, est minime en comparaison des bénéfices des statines dans le traitement et la prévention primaire des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. La totalité des preuves indique clairement qu'une utilisation élargie mais appropriée des statines, en plus et non en remplacement de changements majeurs de mode de vie apporte des avantages dans le traitement et la prévention primaire des événements cardiovasculaires. Et cela est vrai chez tous les patients, quel que soit leur niveau de risque cardiaque et de capacité à adopter un mode de vie plus sain, ajoutent les auteurs. Joseph S. Alpert, cardiologue et professeur de médecine à l'Université de l'Arizona, conforte cette position dans un éditorial publié dans la même édition : « Il n'existe pas de seuil pour le cholestérol en deçà duquel il n'existe aucun bénéfice des statines dans le traitement ou la prévention primaire des crises cardiaques et des AVC ».


Les milliers de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux évitables si les patients se voyaient prescrire des statines forment le principal argument de es experts qui mettent en garde contre « une publicité défavorable et mal avisée sur le rapport bénéfice-risque de ce médicament, dont sur ce « petit » risque de diabète associé. Ils insistent sur le cas particulier des femmes, chez qui la maladie cardiovasculaire est aussi la principale cause de décès et la sous-utilisation des statines est particulièrement flagrante. Enfin, est fait référence aux toutes dernières lignes directrices de l'American Heart Association publiées lors de la réunion nationale de novembre 2013, avec une plus grande utilisation des statines dans le traitement et la prévention cardiovasculaire.

January 14, 2017 DOI: 10.1016/j.amjmed.2016.12.022 Statins and Diabetes: Current Perspectives and Implications for Clinicians

Plus de 50 études sur les Statines

Lire aussi : STATINES: La méta-analyse qui milite pour une utilisation plus large -

Autres actualités sur le même thème