Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC et INSUFFISANCE CARDIAQUE: Comment fumer épaissit la paroi du cœur

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 3 semaines
AHA et Circulation

Le tabagisme est associé à un épaississement des parois du cœur et à une réduction de la capacité de pompage du cœur, 2 facteurs majeurs de risque d'insuffisance cardiaque. Cette étude américaine, en décryptant le processus qui mène de l’exposition au tabac à la maladie cardiaque, illustre clairement pour les fumeurs, les effets du tabac sur le myocarde. Des conclusions à paraître dans la revue Circulation de l’American Heart Association qui encouragent aussi à l’arrêt du tabac en constatant, par imagerie, que ces effets néfastes sont aussi réversibles.

De précédentes études ont déjà documenté le lien entre tabagisme, crises cardiaques et l'insuffisance cardiaque, même chez les personnes exemptes de maladie cardiovasculaire. Cependant, aucune de ces recherches n'a identifié un mécanisme clair par lequel le tabac accroît le risque d'insuffisance cardiaque.


Les chercheurs de l'hôpital Brigham and Women à Boston ont mené cette étude chez 4.580 participants à la cohorte Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC) âgés en moyenne de 76 ans et exempts de signes évidents de maladie cardiovasculaire. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, dont l'âge, l'ethnie, l'indice de masse corporelle (IMC), la pression artérielle, le diabète et la consommation d'alcool. L'analyse constate, chez les participants fumeurs vs les non-fumeurs et les anciens fumeurs :

· une épaisseur plus importante des parois du cœur,

· une fonction de pompage réduite,

· l'association de taux plus élevés d'exposition cumulée à la cigarette avec des lésions cardiaques plus marquées.

Ces données suggèrent que le tabagisme peut indépendamment conduire à un épaississement du cœur et à la diminution de la fonction cardiaque, ce qui peut conduire à un risque élevé d'insuffisance cardiaque, même chez les patients non prédisposés.

Enfin, « la bonne nouvelle est que les anciens fumeurs peuvent, en arrêtant, récupérer leur structure et leur fonction cardiaques », conclut l'auteur principal, le Dr Scott Solomon, professeur de médecine à la Harvard Medical School.

Smoking may lead to heart failure by thickening the heart wall

Plus de 200 études sur le tabagisme

Lire aussi : RISQUE CARDIAQUE: Du miel contre les radicaux libres du tabagisme -

Autres actualités sur le même thème